Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 23.05.2012 08h25
La Chine s'oppose à l'intention des Philippines d'introduire une tierce partie

La Chine a exprimé mardi sa "ferme opposition" à la décision des Philippines d'introduire une tierce partie dans le différend entre les deux pays concernant l'île Huangyan.

Cette tentative entraînera une "détérioration de la situation et changera même la nature de l'affaire", a dénoncé le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hong Lei, lors d'un point de presse.

Des médias philippins, rapportant les propos du secrétaire des Affaires étrangères des Philippines, indiquait que plusieurs pays aidaient l'archipel à établir une "position de défense qui soit un minimum crédible", afin de compléter ses capacités diplomatiques dans la manière de traiter les contentieux territoriaux avec la Chine.

Invité à commenter ces déclarations, Hong Lei a expliqué que la Chine n'avait eu de cesse de recourir à des voies diplomatiques pour exhorter les Philippines à corriger leurs erreurs et apaiser la situation.

Le porte-parole a réitéré que l'île Huangyan faisait partie intégrante du territoire chinois.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »