Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 08.05.2012 08h23
Une Russie stable et prospère sous Poutine sera profitable à la Chine (COMMENTAIRE)

Le président-élu russe Vladimir Poutine revient lundi au Kremlin, commençant ainsi son troisième mandat en tant que chef suprême du pays.

Bien que certains en Occident essaient de rabaisser le succès de M. Poutine dans l'élection présidentielle de mars, la victoire du leader russe reflète très largement la volonté de la majorité du peuple russe.

Profitant de la vague de popularité suscitée par son image d'homme pragmatique et incorruptible, M. Poutine a été élu à la présidence en 2000, lorsque le pays se trouvait encore dans une période critique de transition.

Il a été réélu quatre ans plus tard, grâce à la croissance économique stable et à l'amélioration du niveau de vie des Russes qu'il avait réussi à susciter au cours de son premier mandat.

Malgré les manifestations survenues lors de l'élection présidentielle de 2012, la plupart des Russes s'accordent à dire que "le pays a besoin de Poutine."

La Chine, en tant que voisin et partenaire stratégique global de la Russie, a tout intérêt à voir une Russie émergente stable, forte et prospère au cours du nouvau mandat de M. Poutine.

Du point de vue régional, les deux pays, toutes deux membres de l'Organisation de coopération de Shanghai, ont uni leurs efforts pour promouvoir la stabilité et l'intégration dans la région.

Sur la scène mondiale, la Chine et la Russie ont maintenu une coordination efficace sur les questions internationales, qu'il s'agisse des efforts pour mettre fin à la crise syrienne ou des négociations pour sortir le dossier nucléaire iranien de l'impasse.

En outre, la Chine et la Russie partagent l'objectif commun d'un monde multipolaire, dans lequel aucune hégémonie n'est en mesure de diriger seule la communauté internationale.

Les deux pays ont également uni leurs forces pour appeler à une réforme du système monétaire international et à l'amélioration de la gouvernance économique mondiale.

M. Poutine a montré au monde qu'il appréciait les relations stratégiques russo-chinoises, et qu'il poursuivrait la politique actuelle du Kremlin envers la Chine, afin de garantir la pérennité de la coopération stratégique et du partenariat entre les deux parties.

Néanmoins, Vladimir Poutine, sur qui un pays avide de réformes sociales fonde de grands espoirs, devra faire face à des défis de taille.

Le nouveau gouvernement russe aura beaucoup à faire, dans un moment où le pays tente de diversifier son économie, de stimuler l'innovation et d'endiguer une baisse inquiétante du taux de natalité.

Mais ce ne sont pas des défis insurmontables. Avec une économie forte et un secteur technologique compétitif, la Russie est tout à fait en mesure d'atteindre ces objectifs nationaux de développement sous le mandat de M. Poutine.

Il est maintenant temps pour le peuple russe de se rassembler autour du nouveau gouvernement, avec les meilleurs voeux de leurs amis chinois.

Par Lu Yu

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale
L'armée chinoise s'engage solennellement à défendre le territoire