Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 01.05.2012 10h16
La Chine qualifie d'infondées les allégation japonaises d'un soutien de l'ONU à l'extension de son plateau continental

La Chine a rejeté samedi les allégations japonaises concernant le soi-disant soutien que lui accorderait l'ONU quant l'extension de son plateau continental, en les qualifiant d'infondées.

Selon des médias japonais, les responsables du gouvernement de ce pays ont salué samedi le soutien de la Commission des limites du plateau continental de l'ONU (CLPC) à leurs revendications du fond océanique du nord de l'atoll Okinotori en tant que partie du plateau continental du Japon.

"La CLPC n'a pas encore annoncé sa décision concernant les limites extérieures du plateau continental japonais. Je ne sais pas encore sur quelles bases s'est fondé le Japon pour faire de telles déclarations", a répondu samedi Liu Weimin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Le point de vue dominant au sein de la communauté internationale ne soutient pas les revendications japonaises à cet égard, a-t-il ajouté.

La Chine insiste sur le fait que selon le droit international, l'atoll Okinotori ne peut être lié ni à une zone économique exclusive ni à un plateau continental, a fait remarquer M. Liu.

L'atoll d'Okinotori, qui se situe à environ 1 700 km au sud du Japon, ne s'étend que sur une surface de dix mètres carrés au dessus du niveau de la mer à marée haute.

Selon l'article 121 de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer, les rochers qui ne se prêtent pas à l'habitat humain ou à une vie économique propre ne peuvent avoir de zone économique exclusive ou de plateau continental.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale
L'armée chinoise s'engage solennellement à défendre le territoire
Une flagornerie exagérée qui vise à déstabiliser la Chine