Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 01.04.2012 13h31
Le président chinois et le PM cambodgien ont convenu de promouvoir les relations bilatérales

Le président chinois Hu Jintao et le Premier ministre cambodgien Hun Sen ont convenu, samedi à Phnom Penh, de promouvoir le partenariat de coopération stratégique global entre les deux pays.

Lors de leur entretien, les deux dirigeants se sont engagés à élargir la coopération mutuellement bénéfique dans tous les domaines et à doubler le commerce annuel bilatéral à 5 milliards de dollars américains d'ici 2017.

Ils ont également assisté à la signature d'un certain nombre de documents de coopération couvrant les infrastructures, les ressources humaines, l'économie et le tourisme.

Le président chinois a indiqué que les relations bilatérales avaient résisté à l'épreuve du temps et des vicissitudes sur la scène internationale depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays il y a plus de 50 ans.

"Vu que la conjoncture internationale et régionale connaît des changements profonds et complexes, l'enrichissement et le développement continus du partenariat de coopération stratégique global entre la Chine et le Cambodge servent les intérêts fondamentaux et les aspirations communes des deux peuples", a souligné M. Hu.

La Chine est prête à travailler avec le Cambodge pour renforcer la confiance politique mutuelle et la coopération amicale, a-t-il assuré.

Le président chinois a également avancé une proposition en quatre points en vue d'approfondir les liens sino-cambodgiens:

Premièrement, les deux pays doivent maintenir des contacts étroits et renforcer leur communication stratégique.

Les deux parties doivent formuler et appliquer un programme d'action pour le partenariat de coopération stratégique global et intensifier leurs efforts en vue d'élargir les échanges entre les partis et la coopération dans la formation des ressources humaines.

Notant que la prochaine année marquerait le 55e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, M. Hu a proposé que l'année 2013 soit désigné comme l'Année d'amitié Chine-Cambodge afin d'intensifier les échanges culturels et ceux entre les peuples.

Deuxièmement, les deux pays doivent élargir la coopération pragmatique pour aboutir à un résultat gagnant-gagnant. Les deux pays doivent procéder à la planification globale pour leur coopération économique et commerciale conformément aux avantages et stratégies de développement de l'un et de l'autre.

La partie chinoise encourage les entreprises compétentes à investir au Cambodge afin de booster la coopération bilatérale dans les infrastructures, l'aviation civile et le tourisme.

Troisièmement, les deux pays doivent renforcer leur coopération en matière de sécurité et d'application de la loi tout en combattant conjointement contre les crimes transfrontaliers tels que le terrorisme et le trafic de drogue, et doivent maintenir des contacts entre les forces armées des deux pays.

Quatrièmement, la Chine et le Cambodge doivent renforcer la coordination multilatérale, approfondir le soutien mutuel, et intensifier la communication, la coordination et la coopération dans le cadre des Nations Unies et des mécanismes de coopération régionaux, et sauvegarder les intérêts communs des deux pays et ceux des autres pays en développement.

S'accordant avec la proposition de M. Hu, Hun Sen a déclaré que les relations entre le Cambodge et la Chine étaient un exemple exceptionnel du bon voisinage.

Il s'est dit confiant dans le fait que cette visite de M. Hu pourrait promouvoir la confiance mutuelle et le développement durable du partenariat de coopération stratégique global entre le Cambodge et la Chine.

Le Premier ministre a indiqué que le Cambodge s'en tenait à la politique d'une seule Chine et voulait maintenir des contacts étroits avec la Chine et élargir la coopération avec la Chine dans les domaines du commerce, de l'agriculture, des infrastructures, de la sécurité et de l'application des lois.

Hun Sen a promis de faire des efforts pour assurer un succès de l'Année d'amitié Chine-Cambodge et encourager les échanges entre les jeunes.

Il a également exprimé son espoir de renforcer la coordination et la coopération avec la Chine dans le cadre des institutions multilatérales, telles que les Nations Unies.

Le président chinois a souligné que le maintien de la situation de stabilité et de développement en Asie méritait d'être chéri dans le contexte des changements profonds à travers le monde entier.

Les pays asiatiques possèdent la capacité et la responsabilité de sauvegarder la paix et la stabilité de la région, de développer l'économie, d'améliorer le niveau de vie du peuple et de promouvoir l'harmonie et la stabilité de la société, a-t-il noté.

La coopération parmi les pays d'Asie de l'Est est importante, a indiqué M. Hu, ajoutant que la coopération en Asie de l'Est devrait être développée comme une priorité.

Il a dit que la Chine soutenait le rôle du Cambodge dans les affaires régionales en tant que l'actuel président tournant de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN).

Hun Sen a ajouté que l'ASEAN devrait jouer un rôle important dans la promotion de la coopération en Asie de l'Est.

Le Cambodge salue le soutien de la Chine et est prêt à renforcer la communication et la coopération avec la Chine dans les affaires régionales, a souligné Hun Sen.

Le président chinois est arrivé vendredi au Cambodge pour effectuer une visite d'Etat de quatre jours.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
BRICS : la nouvelle voix mondiale
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis