Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 31.03.2012 08h30
Le président chinois entame sa visite au Cambodge

Le président chinois Hu Jintao est arrivé vendredi à Phnom Penh où il a entamé une visite d'Etat destinée à renforcer le partenariat stratégique global de coopération entre la Chine et le Cambodge.

Au cours de cette visite, M. Hu rencontrera le roi du Cambodge, Norodom Sihamoni, le président du Sénat, Chea Sim, le président de l'Assemblée nationale, Heng Samrin et le Premier ministre, Hun Sen.

Les deux parties discuteront des moyens de renforcement de leur partenariat et échangeront leurs points de vue sur les principales affaires mondiales et régionales d'intérêt commun.

Des officiels chinois ont révélé que les deux pays pourraient signer une série de documents de coopération et rendre public un communiqué conjoint au cours de la visite de M. Hu.

Les deux pays ont établi les relations diplomatiques en 1958 et le partenariat stratégique de coopération a été mis en place en 2010.

Ces dernières années, la Chine et le Cambodge ont maintenu des échanges fréquents de haut niveau, renforcé la confiance politique mutuelle et élargi la coopération substantielle dans tous les domaines.

Les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint 2,49 milliards de dollars en 2011, contre 1,44 milliard de dollars en 2010.

Le Cambodge assume la présidence de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) en 2012 et joue un rôle important dans les relations de coopération entre la Chine et l'ASEAN.

"La Chine pense que la visite de M. Hu pourra promouvoir davantage l'amitié traditionnelle entre la Chine et le Cambodge, renforcer la coopération pragmatique bilatérale, forger l'avenir des relations bilatérales, élargir le partenariat stratégique global de coopération et faire progresser les relations Chine-ASEAN et la coopération régionale," avait indiqué Luo Zhaohui, un diplomate chinois, en début de mois.

M. Hu est arrivé dans la capitale cambodgienne depuis New Delhi où il a participé à un sommet des principales économies émergentes du monde, à savoir le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud, qui composent le bloc des BRICS.

Avant le sommet des BRICS, M. Hu a pris part au Sommet de Séoul sur la sécurité nucléaire en Corée du Sud.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
BRICS : la nouvelle voix mondiale
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis