Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 30.03.2012 15h21
Une déclaration pour répondre à celle du CTA

NDLR : Le site internet tibétain de la Chine www.tibet.cn a publié le 22 courant un commentaire caustique intitulé « Sept questions au 14ème dalaï-lama », lequel fustige ce dernier pour avoir incité aux auto immolations et pour avoir défendu des idées ségrégationnistes de style nazi. Puis, sous la grande pression exercée par les médias internationaux qui faisaient part que « le bureau du dalaï-lama n'a pas pour l'instant de commentaire à faire sur ces sujets-là », le soi-disant Central Tibetan Administration (CTA) a publié le 26 courant une déclaration en anglais. Pour répondre à celle-ci, l'auteur des « sept questions » vient de publier une contre-déclaration dont le texte intégral est le suivant :

Déclaration pour répondre à celle du Central Tibetan Administration

Auteur des « « Sept questions au 14ème dalaï-lama »

Le « porte-parole du Central Tibetan Administration (CTA) » a publié le 26 mars une déclaration en anglais dans laquelle il « dément et rejette catégoriquement » les « accusations » portées par l'auteur des « sept questions » contre le dalaï-lama, selon lesquelles il « incite aux auto immolations » et « prône la chasse aux hans pour qu'ils quittent le Tibet ». Il y est insisté que le dalaï-lama lui-même, que le Kashag (le gouvernement local dans l'ancien Tibet) et que Lobsang Sangay s'opposent depuis toujours à l'auto immolation. A cet effet, pour répondre à cette déclaration, moi, l'auteur du commentaire, je publie la déclaration suivante :

Premièrement, je demande au « CTA » de faire un effort pour pouvoir lire et comprendre correctement le texte original de mon commentaire. Il est indiqué dans les « Sept questions au 14ème dalaï-lama » que le dalaï-lama a l'intention d' « expulser et de chasser du Tibet tous les habitants non tibétains, alors que dans votre déclaration, vous avez déformé et falsifié la phrase en la changeant en « chasser les hans du Tibet », ce qui fait que vous altérez intentionnellement le sens primitif de ce que je voulais dire. Ainsi, vous substituez abusivement et déloyalement l'idée de « créer et provoquer la dissension et l'hostilité entre les Tibétains et les autres communautés ethniques » en celle de « créer et provoquer la dissension et l'hostilité entre Tibétains et Hans ». Face à ce genre d'astuce et de rouerie, je ne peux qu'exprimer mon dégoût et mon mépris et je considère que cela constitue une nouvelle preuve de votre désir de provoquer les « hostilités » et les « conflits » entre Tibétains et Hans.

Deuxièmement, mes questions visent tout particulièrement le dalaï-lama et non pas le CTA. Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi celui-ci brûle d'impatience et se précipite en avant pour répondre ? Alors dites-moi, qui êtes-vous enfin, de quelle catégorie de singes faites-vous partie ? Le « CTA » qui fait de la « politique » comment se fait-il qu'il parle au nom du dalaï-lama qui est en fait un chef religieux qui s »adonne à la « religion » ? A-t-il cette qualité et cette compétence et qui lui donne ce droit ? On ne tolère pas que le dalaï-lama « s'ingère dans les affaires politiques au nom de la religion », de même on ne tolère pas que vous et vos semblables « s'ingèrent dans les affaires religieuses au nom de la politique ».

Troisièmement, Il est demandé à vous et à vos semblables de retirer votre soi-disant « déclaration » et de la remplacer par les réponses sérieuses du dalaï-lama en retour des « sept questions » que je lui ai posées. Sinon, vu que les réponses ne viennent pas de celui à qui l'on a posé, elles ne sont que des absurdités et des sottises qui ne revêtent aucun sens et qui ne valent pas un pet. Et à vous qui faites le bravache et le matamore, vous n'avez pas à vous occupez de ce qui ne vous concerne et ne vous intéresse pas !

Quatrièmement, pour ce qui est des médias internationaux, dont « The Associated Press » (AP), « The Washington Post », « The New York Times », « Times of India » et « Hindustan Times », ils ont tous sans exception cité mes remarques qui disent que la « haute et large autonomie » prônée et encouragée par le dalaï-lama est en fait une idée ségrégationniste de style nazi. Pour ce qui est de cela, moi, auteur du commentaire en question, j'ai des preuves historiques, incontestables, irrécusables et indéniables à l'appui. En cas où vous refusez de les accepter et de les admettre, vous pourrez, si vous êtes aussi braves, aussi courageux, aussi hardis et aussi audacieux comme vous le prétendez, venir ici me chercher et vous pourrez alors les constater de vos propres yeux.

Cinquièmement, dans votre « déclaration » vous dites que Lobsang Sangay « a lancé sans arrêt et de façon répétée des appels demandant aux Tibétains de ne pas prendre des mesures extrêmes », que le dalaï-lama « était depuis toujours opposé à l'adoption de moyens violents » et que « malgré les appels lancés par le Central Tibetan Administration, les Tibétains continuent à s'immoler au feu » et il semble ainsi qu'effectivement ils font tout pour que les auto immolations ne se produisent pas. Est-il vrai que cela se passe ainsi. Moi, auteur des « sept questions » et qui est bien renseigné de ce qui se passe réellement au Tibet, j'affirme que cette soi-disant déclaration du CTA est remplie de mensonges. Vous le porte-parole du CTA, oseriez-vous faire un pari avec moi et dans le cas où je vous donne une preuve, auriez-vous le courage de donnez une gifle à vous-même. Quant à moi, j'espère pouvoir trouver un vaste terrain de grande étendue afin de permettre à tous ceux qui s'intéressent à cela de contempler et d'admirer ensemble ce spectacle inouï !

Sixièmement, Il est fait part dans votre déclaration de « sept raisons » que je considère comme des banalités, des stéréotypes ou bien des arguments rebattus et usés jusqu'à la corde et vides de sens. Tout au plus, on peut les considérer comme des « matières premières » que vous utilisez souvent et habituellement pour « falsifier la réalité » et pour « noircir la situation ».

Septièmement, selon mon observation et ma constatation, vous et votre maître (ou bien votre seigneur), ainsi que ceux qui vous manipulent, vous êtes habiles et vous vous plaisez à coller les étiquettes et à porter de fausses accusations contre ceux qui ne vous plaisent pas.. C'est alors la raison pour laquelle le milieu juridique vous considère comme des « seigneurs de la littérature », le milieu militaire comme des « seigneurs de la guerre » et les gens du peuple comme des « salauds », des « gredins » ou bien des monstres ». J'espère qu'en répondant à mes « sept questions », le dalaï-lama ne me colle surtout pas les étiquettes de « personnalité officielle », de « délégué du gouvernement » ou bien d' « agent du Pari communiste chinois ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine