Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 30.03.2012 13h18
Entretien entre le président chinois et le Premier ministre indien

Le président chinois Hu Jintao a rencontré jeudi après-midi le Premier ministre indien Manmohan Singh, en marge du sommet des pays des BRICS tenu à New Delhi, capitale indienne.

Le président Hu a indiqué à cette occasion que la Chine et l'Inde, en tant que les plus grands pays en développement et les deux grands pays de l'Asie, sont confrontés à d'importantes opportunités de développement, et que les relations sino-indiennes disposent de grand potentiel pour le développement.

La Chine souhaite voir une Inde pacifique, développée et prospère et s'engage à construire des relations rigoureuses entre les deux pays, a-t-il ajouté.

Le président chinois a proposé que la Chine et l'Inde maintiennent les contacts de haut niveau, augmentent la confiance mutuelle politique et élargissent les échanges au niveau de gouvernements, de parlements, de partis politiques et d'armées, renforcent les communications stratégiques à travers les divers mécanismes de consultations et mènent les dialogues sur de nouvelles questions comme la coopération maritime.

Les deux parties, a-t-il poursuivi, doivent approfondir la coopération pratique pour augmenter les bénéfices mutuels, renforcer la coordination dans la politique économique et coopérer dans les secteurs des infrastructures, de la technologie informatique, des investissements mutuels et de la protection environnementale.

Selon le président Hu Jintao, la Chine et l'Inde peuvent aussi élargir les échanges au niveau de la culture et du personnel pour promouvoir la compréhension mutuelle.

Hu Jintao a suggéré que la Chine et l'Inde traitent correctement leurs différends et oeuvrent pour la paix et la stabilité, fassent avancer les négociations frontalières à l'esprit de la paix, de l'amitié, de l'égalité, du respect mutuel et de la compréhension mutuelle afin de maintenir conjointement la paix et la sécurité sur les frontières.

Enfin, il a indiqué que les deux pays doivent renforcer les communications et la coordination sur les affaires internationales et élargir la coopération au sein de l'ONU, du G20 et des BRICS entre autres, et faire face ensemble aux majeurs défis mondiaux comme le changement climatique et la sécurité alimentaire.

M. Singh a déclaré pour sa part que les relations indo- chinoises font partie des relations bilatérales les plus importantes au 21e siècle, et que les deux pays peuvent s'apprendre l'un et l'autre et travailler ensemble alors que les deux pays cherchent à accélérer le développement.

L'Inde est prête à maintenir les contacts de haut niveau avec la Chine afin d'approfondir la confiance mutuelle et d'élargir la coopération mutuellement bénéfique, a-t-il déclaré.

L'Inde va promouvoir les échanges commerciaux et les investissements avec la Chine, a affirmé M. Singh, estimant que le commerce indo-chinoise atteindrait 100 milliards USD en 2015.

Il a affirmé que son pays prendrait des mesures concrètes pour encourager les investissements chinois dans les infrastructures indiennes.

L'Inde n'a pas l'intention de contenir la Chine ni de participer à des projets visant à contenir la Chine, a déclaré M. Singh.

L'Inde reconnaît la Région autonome du Tibet comme une partie de la Chine et ne permet jamais aux Tibétains de mener des activités antichinois sur le territoire indien, a-t-il promis.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine