Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 07.03.2012 08h42
Les problèmes au Moyen-Orient doivent être résolus par les populations locales : ministre chinois des A.E.

Les problèmes au Moyen-Orient doivent être résolus par les populations locales, qui doivent rester maîtres de leur avenir et du destin de la région, a indiqué mardi le ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi.

Il a fait cette remarque lors d'une conférence de presse en marge d'une session annuelle de l'Assemblée populaire nationale (APN, le parlement chinois).

"De grands changements ont lieu au Moyen-Orient et les populations locales sont bien plus au fait de la situation dans la région", a indiqué M. Yang.

La Chine soutient depuis longtemps la recherche de la justice par les pays arabes et leurs peuples, et entretient une amitié réciproque avec ces derniers, a-t-il continué.

"La Chine et les pays arabes n'ont aucun grief historique. Au contraire nous partageons de plus en plus d'intérêts communs et un consensus sur le maintien conjoint de la paix et la promotion du développement a été atteint", a indiqué le ministre chinois.

La Chine et les pays arabes partagent les mêmes objectifs concernant la sauvegarde de la stabilité, du développement et de la prospérité de la région du Moyen-Orient, bien qu'ils puissent diverger quant à certaines actions spécifiques, a ajouté Yang Jiechi.

"La coopération entre la Chine et les pays arabes est globale et stratégique, leur amitié peut endurer les épreuves du changement dans la conjoncture internationale", a-t-il indiqué en soulignant que son ministère a récemment proposé une déclaration en six points sur la résolution politique des problèmes en Syrie.

La communauté internationale comprend et soutient de plus en plus les propositions de la Chine, a-t-il conclu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 6 mars
Principales nouvelles du 6 mars
Plutôt une réforme imparfaite qu'une crise !
La victoire de Poutine devrait favoriser les relations sino-russes (COMMENTAIRE)
Deux sessions pour l'histoire…