Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 05.03.2012 15h53
La Chine s'en tient à ses principes quant à ses dépenses militaires

Lors de la conférence de presse tenue le 4 mars à l'occasion de la cinquième session de l'Assemblée populaire nationale (APN, Parlement chinois), Li Zhaoxing porte-parole de la session annuelle de l'APN a déclaré que la Chine augmenterait son budget de la défense nationale à 670,274 milliards de yuans (106,4 milliards de dollars) en 2012, soit une croissance de 11,2% par rapport à l'année dernière. Tout comme les années passées au cours desquelles à chaque publication par la Chine de son budget annuel de la défense nationale, le monde extérieur en prêtait une vive attention et toutes sortes d'explications, d'interprétations, de remarques et de commentaires fusaient de partout, si bien que Li Zhaoxing a cité un dicton occidental pour se moquer des médias étrangers qui, selon lui, s'inquiétaient à l'excessif des dépenses militaires chinoises.

En réalité dans la plupart des cas, les interprétations des médias occidentaux au sujet du budget militaire chinois ne répondent en fait pas à la situation réelle du pays. Car, pour ce qui est des dépenses militaires de la Chine, et surtout en ce qui concerne leur emploi, leur gestion, leur contrôle et leur surveillance, il existe tout un processus et des principes propres à la Chine elle-même.

Les dépenses de la défense militaire chinoise tiennent compte tout particulièrement des besoins et du planning de développement de celle-ci et il n'existe aucune comparaison ni aucune rivalité avec n'importe quel autre pays du monde. Le budget militaire tient compte principalement des principes suivants : les besoins de dépenses, le degré d'urgence et l'ordre de priorité ainsi que la croissance graduelle et limitée.

Les besoins de dépenses. Les besoins du développement de la Défense nationale et de l'Armée dépendent des facteurs suivants : l'environnement sécuritaire du pays, le courant de la modernisation des affaires militaires internationales, les nouvelles tâches assignées à l'Armée dans les nouvelles conditions historiques, l'amélioration des conditions de la vie matérielle et culturelle des militaires …… etc.

Pour ce qui est de l'environnement sécuritaire de la Chine, il est confronté actuellement toutes sortes de défis et à une situation qui se complique de jour en jour. Certains pays intensifient et renforcent dans le voisinage de la Chine leurs relations d'alliance tout en accélérant la réorganisation de leur disposition militaire visant celle-ci ; certains autres pays, et surtout une superpuissance mondiale, interviennent et s'ingèrent ouvertement dans les conflits de droits territoriaux maritimes entre la Chine et des pays voisins et tentent par tous les moyens de compliquer, d'exagérer, d'amplifier et d'étendre ce genre de contradictions. Il y a également des forces internationales qui accordent leur soutien et leur appui aux forces séparatistes à l'intérieur et à l'extérieur de la Chine et les encouragent à créer des problèmes et des incidents terroristes afin de porter atteinte à la paix et à la stabilité de notre pays. D'autre part, il est apparu de façon sensible ces dernières années en Chine des menaces de sécurité non traditionnelles, telles que celles qui mettent en danger la sécurité de nos ressources énergétiques ou bien la sécurité de nos voies stratégiques ; alors que les calamités naturelles, dont la sécheresse, l'inondation et le séisme, deviennent de plus en plus fréquentes et ont tendance à s'étendre et à s'élargir ; Quant à la Chine qui a pour principale mission de préserver et de protéger la paix mondiale, elle s'aperçoit qu'elle d'autres tâches importantes à accomplir. La situation sécuritaire internationale qui devient de jour en jour plus complexe et plus agitée complique et diversifie chaque jour davantage les tâches assignées à l'Armée chinoise dont la responsabilité s'alourdit sans cesse.

Le degré d'urgence et l'ordre de priorité. A l'heure actuelle, les tâches les plus urgentes pour l'Armée chinoise ce sont les suivantes : Primo, amélioration de ses équipements d'informatisation, renforcement de la valorisation de ses ressources humaines afin de pouvoir stocker du personnel qualifié et talentueux et rehaussement de sa capacité d'informatisation ; Secundo, intensification de l'entraînement combiné, dans diverses conditions, des trois armes de la terre, de l'air et de la mer, car l'élévation de la capacité de combat combiné constitue pour notre armée une tâche ardue ; Tertio, amélioration des conditions de travail et de vie de certaines de nos troupes armées, et surtout celles cantonnées dans des régions reculées frontalières et maritimes ainsi que dans des régions économiquement arriérées, et cela est une mission urgente et importante assignée à l'Armée chinoise ; Quarto, raffermissement de la direction des opérations outre-mer et de la participations aux activités des forces internationales de maintien de la paix et cela ressort également de nos dépenses militaires, bien que ces opérations et ces activités soient du ressort de l'ONU.

La croissance graduelle et limitée. Le maintien de la croissance modérée et dans une mesure appropriée des dépenses militaires constitue pour notre armée la garantie fondamentale de la réalisation de son but de modernisation. Depuis l'éclatement fin 2008 de la crise financière internationale, le PIB (Produit intérieur brut) chinois a connu une croissance annuelle de 14,5% et les dépenses financières nationales ont augmenté annuellement chaque année de 20,3%, alors que les dépenses de la défense nationale se sont accrues annuellement de 13%, ce qui fait que la part de ces dernières dans le PIB et celle des dépenses financières nationales également dans le PIB ont diminué respectivement de 1,33% et de 6,68% en 2008 à 1,28% et à 5,53% en 2011. La plupart des organisations internationales d'études stratégiques pensent qu'en ce qui concerne le niveau de modernisation, il existe actuellement un écart de vingt à trente ans entre l'Armée chinoise et les armées des pays développés. De toute évidence, la modernisation constitue pour celle-ci une tâche ardue et difficile à laquelle elle est obligée de faire face.

Il est à noter que pour la Chine qui applique résolument et sans faille la politique de développement pacifique, l'augmentation adéquate et appropriée de son budget militaire est tout à fait compréhensible, car celle-ci vise seulement à assurer et à améliorer sa capacité d'autodéfense et aucunement à pratiquer l'expansion militaire ou bien à agresser ou à envahir un quelconque pays.

Certains spécialistes étrangers et certains organismes d'études étrangers en la matière ignorent intentionnellement et ne tiennent aucunement compte de la tradition historique et culturelle chinoise cinq fois millénaire caractérisée par le développement pacifique ni de l'environnement sécuritaire complexe auquel est confronté la Chine, ce qui les intéresse c'est de noircir et de dénigrer celle-ci en menant à chaque fois grand tapage autour du problème de la croissance du budget militaire chinois et en altérant la vérité au sujet de la modernisation militaire chinoise, laquelle est complètement normale et compréhensible. Ce qu'il faut insister c'est que la modernisation de l'Armée chinoise est tout à fait normale, tout à fait naturelle, tout à fait juste, tout à fait justifiée, tout à fait bien fondée et tout à fait légitime, et que surtout qu'il n'y a aucune intrique et aucune machination à ce sujet-là. Quant à cette tâche-là, les armées des pays occidentaux l'ont accomplie il y a déjà une trentaine à une quarantaine d'années, ce qui signifie qu'elles ont devancé l'Armée chinoise qui a certainement le droit de faire des efforts pour les rattraper.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 3 mars
Deux sessions pour l'histoire…
Les deux sessions de l'APN et de la CCPPC : ce qui nous préoccupe et nous intéresse le plus
Manille joue à nouveau les fauteurs de troubles