Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 02.03.2012 08h58
Manille joue à nouveau les fauteurs de troubles

Au moment où les pays concernés se serrent les coudes pour faire avancer la mise en œuvre de la Déclaration sur la Conduite des Parties en Mer de Chine Méridionale et où les tensions dans la région se sont dans l'ensemble apaisées, les Philippines ont une fois de plus choisi de jouer les fauteurs de troubles.

Les Philippines vont devoir assumer la responsabilité directe de cette nouvelle flambée de tension au sujet de la Mer de Chine Méridionale, le gouvernement philippin ayant invité de grandes compagnies pétrolières étrangères à investir dans l'exploration de 15 zones pétrolières et gazières offshore situées en Mer de Chine Méridionale. Les Philippines devraient pourtant garder à l'esprit qu'un certain nombre de ces 15 zones sont sous la juridiction maritime de la Chine et qu'elles n'ont donc pas le droit d'inviter des entreprises étrangères à faire des propositions pour des contrats de service à cet endroit.

La Chine possède une souveraineté incontestable sur les îles Nansha (aussi connues sous le nom de Spratley) et les eaux adjacentes, et qu'un pays ou une entreprise cherche du pétrole et du gaz dans des zones qui sont sous juridiction chinoise, et qui plus est sans l'autorisation du gouvernement chinois, est tout simplement illégal.

Malheureusement, les protestations de la Chine semblent être tombées dans l'oreille d'un sourd et les Philippines semblent avoir l'intention de suivre leur propre voie, en dépit du fait qu'en juillet dernier, la Chine et l'ASEAN ont adopté un accord sur les lignes directrices de la mise en œuvre de la Déclaration sur la Conduite des Parties en Mer de Chine Méridionale.

La Chine a toujours essayé de tenir compte de la situation globale et de faire des efforts pour promouvoir la coopération avec les autres pays de la Mer de Chine Méridionale pour trouver une solution pacifique aux conflits.

Mais si un pays pense qu'il peut profiter du désir de la Chine de maintenir la paix et la stabilité dans la région, ce qui bénéficiera à tous les pays, et tenter d'empiéter sur les intérêts légitimes de la Chine, ils risque d'être amèrement déçu.

La Chine préservera avec résolution sa souveraineté territoriale.

Il faudra du temps pour parvenir à une résolution pacifique des différends concernant la Mer de Chine Méridionale et toutes les parties doivent construire progressivement la confiance mutuelle grâce à une coopération pragmatique. Cela permettra de jeter les bases pour de nouvelles négociations.

Les Philippines devraient donc s'abstenir d'initiatives qui ne peuvent que compliquer ou aggraver les conflits, se montrer fidèles à l'esprit de la déclaration et faire des efforts déterminés pour promouvoir la paix et la stabilité en Mer de Chine Méridionale.

Qui sème le vent récolte la tempête... Ceux qui se rendent coupables d'actions unilatérales irresponsables s'en mordront les doigts un jour où l'autre.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 1er mars
Principales nouvelles du 1er mars
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?
Faire de plus grands efforts pour pouvoir parvenir au niveau mondial des classes moyennes