Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 27.02.2012 08h33
Il faut renforcer la confiance sino-américaine

Une meilleure communication est nécessaire entre les deux pays pour encourager le respect mutuel et la compréhension et pour surmonter les problèmes de longue date

Les médias chinois et américains ont estimé que la récente visite aux Etats-Unis du Vice-président Xi Jinping avait apporté les résultats escomptés. Cependant, il y a encore beaucoup de travail à faire afin d'améliorer les relations sino-américaines. Les deux pays devraient recourir à davantage de sagesse politique pour essayer de surmonter le manque de confiance politique mutuelle.

La Chine et les Etats-Unis ont des valeurs et des idéologies différentes, ce qui en soi rend difficile pour les deux parties de parvenir à un consensus sur de nombreuses questions. A cela s'ajoute le soupçon apparemment inévitable qu'une puissance installée a envers une puissance montante.

Tant la Chine que les Etats-Unis estiment que l'autre adopte des doubles critères et manque d'équité, mais ils ont tous les deux besoin de réfléchir pour savoir s'ils sont trop subjectifs dans leurs jugements envers l'autre partie. Les deux pays possèdent aussi chacun un certain nombre de personnes qui affichent une forte antipathie envers l'autre pays et qui, du fait d'intérêts privés ou de l'idéologie, ont tendance à exagérer et à surestimer les questions sensibles entre les deux pays et tentent d'influencer leurs politiques étrangères respectives, ce qui donne l'impression qu'il y a des conflits fréquents entre la Chine et les Etats-Unis.

Pourtant, en fait, la Chine et les Etats-Unis ont quelques points communs qui peuvent contribuer à des relations harmonieuses. Il n'y a pas de différends territoriaux, il n'y a pas de rancune accumulée entre les deux pays et leurs caractères nationaux sont relativement semblables. En outre, la Chine et les Etats-Unis sont globalement d'accord quant à leurs attentes envers l'ordre international.

Tout cela offre des bases favorables à l'amélioration des relations sino-américaines dans l'avenir. Mais pour parvenir à de meilleures relations, les deux parties ne doivent pas dire dogmatiquement à l'autre ce qu'il faut faire. Ils doivent parvenir à un consensus et mettre en œuvre des mesures concrètes pour réaliser les objectifs du consensus.

Les politiques des deux pays qui concernent l'autre devraient être aussi transparentes que possible afin de réduire tout soupçon qui pourrait être dû à un manque d'information. La Chine et les Etats-Unis devraient garder à l'esprit les principales préoccupations de l'autre parie, et établir un système d'information bilatéral, pour que la position de chaque pays soit claire sur les questions importantes, cela afin d'éviter les erreurs de jugement. Les deux pays devraient assurer une communication fluide et encourager la communication entre leurs organes législatifs, leurs autorités locales et leurs organisations non gouvernementales. Bien que des voix différentes soient acceptables, les déclarations officielles des deux pays devraient éviter d'être extrêmes.

Compte tenu des différences fondamentales et des problèmes de longue date entre la Chine et les Etats-Unis, la chose la plus importante est d'améliorer la compréhension mutuelle par le biais d'une plus grande transparence, de patience et d'interaction. Quant à quelques différences non essentielles, comme les droits de l'homme, M. Xi a exposé la position du Gouvernement chinois sur ces questions lors de sa visite aux États-Unis. Même s'il y a encore des différences sur ces points, Xi Jingping a montré l'attitude positive de la Chine envers le dialogue.

En ce qui concerne les droits de l'homme, la Chine a clairement expliqué que les personnes pour lesquelles les Etats-Unis ont exprimé des préoccupations ont été condamnées parce qu'elles ont violé la loi. La Chine garantira leurs droits humains fondamentaux, conformément aux traités internationaux concernés, et permettra à certaines organisations internationales neutres de leur rendre visite à un moment approprié.
Les Etats-Unis devraient reconnaître l'amélioration globale de la condition des droits de l'homme en Chine, et les mesures efficaces du Gouvernement chinois visant à promouvoir une société plus juste et plus harmonieuse, qui a permis à la grande majorité de son énorme population de jouir d'une vie plus digne et plus heureuse.

Mais si les relations sino-américaines sont une priorité absolue pour la diplomatie chinoise, elles ne sont seulement qu'une des relations les plus importantes pour les États-Unis. Cela veut dire que la Chine va se retrouver dans une position passive quant aux relations sino-américaines pendant une longue période, mais cela ne signifie pas que la Chine ne peut pas prendre l'initiative.

Nous devons passer de notre approche ancienne, essayer d'améliorer l'harmonie politique par le biais des échanges économiques, à une nouvelle approche qui prend en considération les communications économiques, politiques et sociales ensemble. Nous ne pouvons pas maintenir les relations sino-américaines en nous appuyant uniquement sur les intérêts économiques.

L'auteur est chercheur à l'Institut des Etudes Américaines, qui dépend de l'Académie Chinoise des Sciences Sociales.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 24 février
Nouvelles principales du 24 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?