Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 16.02.2012 13h23
La Chine et les Etats-Unis doivent accroître leur confiance stratégique mutuelle (Xi Jinping)

Le vice-président chinois Xi Jinping a déclaré mercredi à Washington que la Chine et les Etats-Unis devaient accroître leur confiance mutuelle dans le domaine stratégique, et s'attacher à respecter leurs précoccupations et leurs intérêts fondamentaux respectifs.

M. Xi, qui effectue une visite officielle de cinq jours aux Etats-Unis, a fait ces remarques lors d'un déjeuner organisé par le Comité national des relations USA-Chine et le Conseil du commerce USA-Chine.

"Sans confiance, on n'arrive à rien", a affirmé M. Xi, citant un proverbe chinois.

Les intérêts majeurs de la Chine et des Etats-Unis sont étroitement mêlés, a fait remarquer le dirigeant chinois. "Pour nous, la confiance stratégique est le fondement de la coopération mutuellement profitable, et une plus grande confiance mutuelle conduira à une coopération plus large", a-t-il renchéri.

Les deux parties doivent donc renforcer leur compréhension et leur confiance mutuelles, et s'attacher à réduire les malentendus et la méfiance, a estimé le vice-président chinois.

De son côté, le président américain Barack Obama a déclaré à plusieurs reprises que les Etats-Unis accueillaient favorablement une Chine forte, efficace, prospère, capable de jouer un rôle plus important dans les affaires mondiales.

Le vice-président Biden a quant à lui souligné, dans un article écrit après sa visite en Chine en août dernier, que la montée de la Chine ne signifiait pas le déclin de l'Amérique, a rappelé Xi Jinping.

"En Chine, nous espérons pouvoir travailler avec la partie américaine pour entretenir de fréquents échanges de haut niveau. Nous souhaitons intensifier le dialogue et les échanges de vues avec les Etats-Unis en ayant pleinement recours aux canaux de communication à notre disposition, dont le Dialogue stratégique et économique, les échanges culturels entre les peuples et les échanges entre les deux armées", a-t-il affirmé.

"Ce faisant, a-t-il relevé, nous pourrons mieux évaluer les intentions et les objectifs stratégiques de développement de chacun, éviter les interprétations erronées et les malentendus, renforcer la compréhension mutuelle et la confiance stratégique réciproque, et, partant, exploiter plus pleinement notre potentiel de coopération".

Le vice-président chinois a également souligné que les deux parties devaient mutuellement respecter leurs préoccupations majeures et leurs intérêts fondamentaux respectifs.

"L'histoire montre que lorsque nous abordons de manière appropriée nos préoccupations et nos intérêts fondamentaux respectifs, les relations sino-américaines se développent harmonieusement. Dans le cas contraire, elles connaissent des difficultés", a-t-il affirmé.

La Chine souhaite que les Etats-Unis puisse respecter les déclarations des trois Communiqués conjoints sino-américains, adhérer au principe politique d'une seule Chine, s'opposer à l'idée d'une "indépendance de Taiwan", et soutenir le développement pacifique des relations entre les deux rives du détroit de Taiwan par des actes concrets, a indiqué le vice-président chinois.

La Chine espère également que les Etats-Unis honoreront réellement leur engagement de reconnaître le Tibet comme une partie intégrante de la Chine, en s'opposant à une "indépendance du Tibet", et en abordant la question tibétaine de manière prudente et appropriée.

Sur la question des droits de l'Homme, M. Xi a jugé naturelle l'existence de divergences, compte tenu des différences entre les deux pays en termes de situation nationale et de contexte historique et culturel.

La Chine et les Etats-Unis doivent continuer à dialoguer et à échanger afin de mettre en application le consensus auquel sont parvenus les deux chefs d'Etat quant au respect des voies de développement choisies par les deux pays en fonction de leur situation nationale respective, et aussi afin d'améliorer la situation des droits de l'Homme dans les deux pays, a souligné Xi Jinping.

"En cette seconde décennie du 21e siècle, la Chine et les Etats-Unis se trouvent à l'aube d'un nouveau départ historique", a-t-il conclu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 14 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?