Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 21.12.2011 15h32
La situation internationale et la diplomatie chinoise en 2011

-- interview exclusive accordée par le Ministre chinois des AE Yang Jiechi

Développement stable des relations avec les autres puissances de notre monde ; maintien et continuité de la politique diplomatique chinoise du bon voisinage et du partenariat et faisant tous les efforts possibles pour assurer et préserver la situation générale des régions voisines caractérisée par la stabilité et le développement ; consolidation, raffermissement et développement des relations traditionnelles d'amitié avec les autres pays en voie de développement ; développement en profondeur de la diplomatie multilatérale.

Journaliste : D'après vous, la situation internationale a-t-elle connu de nouveaux et d'importants changements en 2011 ?

Yang Jiechi : En vérité, 2011 était une année au cours de laquelle la situation internationale a connu des changements extrêmement profonds, sensibles et complexes. Bien que dans son ensemble, elle ait conservé une apparence de paix et de stabilité, toutefois, il y a eu successivement et sans cesse des événements d'importance, des ennuis et des problèmes d'urgence qui ont produit immanquablement une influence profonde et durable, ce qui fait que l'agitation, l'instabilité et l'incertain ont constitué des événements marquants de l'actualité et que les relations internationales et l'ordre international ont été obligés d'accélérer leur réajustement et leur changement..
Le rapport des forces internationales tend et s'oriente de plus en plus vers un équilibre relatif. La rivalité de la puissance globale d'Etat devient de jour en jour plus violent. Les marchés émergents et les pays en voie de développement continuent sur leur lancée de montée générale, tandis que pour les pays émergents, représentés par les cinq pays du BRIC, à savoir le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud, qui sont des pays à forte croissance économique et dont le poids dans l'économie mondiale augmente sans cesse, leur coopération mécaniste se développe continuellement en profondeur, ce qui fait qu'ils constituent et deviennent chaque jour davantage une importante force qui agit et influence sur le développement de la situation internationale. Quant au Groupe des vingt (G20), il est devenu une plate-forme qui joue un rôle primordial dans la direction et dans le traitement des affaires économiques du monde entier. Pour ce qui est des institutions financières internationales, elles ont obtenu certains progrès et certains succès dans la réforme du contrôle financier.

Les effets en profondeur de la crise financière internationale se font sentir de plus en plus, le redressement de l'économie mondial laisse à désirer et il semble que la crise, au lieu de s'amenuiser, augmente au contraire. Dans certains pays, la crise de la dette souveraine s'intensifie, s'aggrave et gagne en ampleur, alors que pour la plupart des principales entités économiques du monde, leur croissance ralentit et que pour les pays aux marchés émergents, ils doivent faire face à une situation gênante où la demande extérieure dépérit et s'affaiblit et où l'inflation intérieure s'aggrave et s'amplifie. Devant cette situation, toutes sortes de protectionnisme font leur apparition dans le monde et se montre partout. A cet effet, il est d'une importance cruciale de réformer et d'améliorer d'urgence le mécanisme de traitement de l'économie mondiale.

Pour ce qui est des régions de l'Asie de l'Ouest et de l'Afrique du Nord, elles ont été en proie à l'agitation, au désordre et au trouble, alors que le rapport des forces régionales balance sans cesse et que pour celles-ci, les unes s'affaiblissent tandis que les autres se renforcent. Quant aux pays concernés, il est apparu dans leurs relations séparation, division, désagrégation, désunion ou bien réorganisation. Ainsi la situation régionale est entrée dans une période instable où l'agitation et la réforme se mêlent et sont mélangées. Des problèmes chauds et épineux, dont le problème de la Palestine et d'Israël, le problème du nucléaire iranien et le problème de l'Afghanistan, se succèdent sans cesse, accaparent l'attention du monde entier et secouent et bouleversent à nouveau la situation régionale, de même que la situation internationale. D'autre part, des problèmes de sécurité non traditionnels, tels que les ressources énergétiques, la sécurité de l'Internet, et les catastrophes naturelles, ils deviennent de plus en plus fréquents et surviennent de façon brusque et inopinée, Ainsi, pour le problème de la sécurité, son caractère de survenance à l'improviste, de propagation, de transmission et de contamination, ainsi que de coordination et d'interaction s'intensifie et se renforce de façon évidente.

Pour ce qui est de la Région de l'Asie Pacifique, sa position dans la structure internationale s'accentue et se renforce davantage, et c'est la raison pour laquelle toutes les parties concernées se rivalisent pour augmenter leur investissement dans cette région, ce qui fait que les relations entre les pays de la région sont confrontées à un réajustement profond. A l'heure actuelle, l'Asie Pacifique constitue une région du monde la plus active, la plus dynamique et laquelle présente un fort potentiel de développement. Bien que pour le moment, il existe parmi certains pays de la région des litiges et des contestations au sujet de la souveraineté territoriale et des droits et intérêts maritimes, mais le courant principal de la situation régionale a été toujours l'aspiration à la paix, à la stabilité, au développement et à la coopération.

Journaliste : Pour la diplomatie chinoise, qu'a-t-elle fait cette année pour dissiper et désamorcer les risques venus de l'extérieur et pour se mettre au service du développement et de la stabilité de l'intérieur du pays ?

Yang Jiechi : Le nouveau siècle constitue une nouvelle phase pour notre travail diplomatique, lequel occupe une place de plus en plus importante et qui joue un rôle de plus en plus actif dans la situation globale des activités du Parti et de l'Etat. A cet effet, il est important pour lui de faire des efforts pour mieux servir les intérêts d'ensemble du pays qui nécessite le renforcement et le développement de la réforme ainsi que la continuité de la stabilité, pour assurer et préserver au mieux la souveraineté, la sécurité et le développement de l'Etat chinois et pour sauvegarder les importantes opportunités stratégiques qui permettent le développement sain et durable de notre pays. Face à la situation internationale complexe, sous la juste direction du Comité central du Parti et du Conseil des Affaires d'Etat, nous avons considéré comme ligne principale à suivre pour le travail diplomatique de toute l'année que de faire de notre mieux pour nous mettre au service pour un bon début du « douzième Plan quinquennal ». A cet effet, nous avons poussé plus en avant et sur tous les plans les dispositions d'ensemble du travail diplomatique, nous avons pris des mesures appropriées et adéquates en vue de faire face à toutes sortes de troubles et de désordres chaotiques qui ont surgi dans la situation internationale, nous avons effectué de façon active et positive des opérations de guidage en vue d'orienter la réforme du système international et nous avons contribuer par tous nos efforts à créer une bonne situation internationale favorable à la réalisation complète en Chine d'une société d'aisance moyenne. Les départements et les régions intéressés ont conjugué leurs efforts pour dissiper et éliminer le choc de la crise financière internationale et de la crise de la dette financière à l'encontre de notre pays. Nous avons renforcé la coordination de notre politique macroéconomique avec celle des autres pays du monde, nous avons soutenu la communauté internationale en apportant notre aide à certains pays pour qu'ils puissent surmonter les difficultés de la crise financière et nous avons contribué de façon active et positive à la réforme du système économique et financier international. Nous nous opposons fermement et énergiquement à toutes sortes de protectionnisme et nous avons pris des dispositions en vue de traiter de façon adéquate les frictions économiques et commerciales. Nous avons appliqué consciencieusement les mesures de l' « introduction » et de la « sortie », ce qui nous a permis de remporter de nouveaux progrès dans la coopération en vue de la réalisation de grands et importants projets de l'exploitation de ressources énergétiques et de la construction d'installations d'infrastructure dans des régions eurasiatiques, au Moyen-Orient et en Amérique latine. Tout en oeuvrant à notre propre développement, nous avons mené plus avant et en profondeur notre stratégie d'ouverture sur l'extérieur dans le but d'obtenir des avantages réciproques et de créer une situation de double gagnant. A cet effet, nous avons procédé activement à l'élargissement des importations afin de pouvoir fournir à toutes les parties concernées un énorme et considérable espace de marchés ainsi que des opportunités de création d'emplois.

Nous redoublons de vigilance à l'encontre de tout type de forces ennemies antichinoises et nous avons pris toutes mesures préventives en vue de nous opposer à leurs activités d'infiltration et de sabotage et nous avons agit de concert avec les autorités compétentes en vue de préserver la stabilité sociale et politique de l'intérieur du pays. Nous nous opposons fermement et énergiquement aux agissements de certains pays qui utilisent les problèmes de Taiwan et du Tibet pour s'ingérer dans nos affaires intérieures, ce qui nous a permis de défendre et de protéger efficacement notre souveraineté territoriale et notre sécurité nationale.

Journaliste : Pourriez-vous donner un aperçu sur la situation du développement cette année des relations entre notre pays et les parties concernées.

Yang Jiechi : Depuis le début de cette année, le Président Hu Jintao, le Président de l'Assemblée Populaire Nationale (APN) Wu Bangguo, le Premier Ministre Wen Jiabao, le Président de la CCPPC (Conférence consultative politique du Peuple chinois) Jia Qinglin, ainsi que d'autres dirigeants du pays ont participé ou bien assisté à diverses activités diplomatiques d'importance et cette diplomatie au sommet ainsi que les échanges au plus haut niveau, fructueux et d'une efficacité évidente, ont donné une impulsion aux relations de coopération amicale dans tous les domaines entre notre pays et les pays étrangers.

Pour ce qui est des relations entre la Chine et les autres puissances mondiales, elles se développent de façon stable et continuelle. La réussite de la visite aux Etats-Unis du Président Hu a permis aux deux parties de parvenir à une parfaite identité de vues au sujet de l'établissement de relations de coopération et de partenariat basées sur le respect mutuel, sur les avantages mutuels et sur la situation du « double gagnant ». Quant à nous, nous avons fait de notre mieux pour appliquer effectivement et consciencieusement les vues identiques des deux chefs d'Etat, pour donner une impulsion aux échanges bilatéraux et à la coopération bilatérale dans tous les domaines, pour pousser la partie américaine à employer des moyens coopératifs et à engager des discussions sur le même pied d'égalité pour traiter et résoudre de façon judicieuse les litiges et les différends qui existent dans les domaines économiques et commerciaux des deux pays, ce qui a permis de préserver et de maintenir la stabilité des relations sino-américaines dans leur ensemble. Mais en même temps, nous nous opposons fermement aux agissements erronés des Etats-Unis qui continuent à vendre des armes d'attaque à Taiwan. Pour ce qui est des relations sino-russes, les échanges de haut niveau sont toujours fréquents et les deux parties se sont convenues d'élever leurs relations bilatérales au niveau des relations de coopération et de partenariat global stratégique, caractérisées par l'égalité et la confiance, le soutien mutuel, la prospérité commune ainsi que par une amitié éternelle qui sera transmise de génération en génération. Il a été décidé pour cela de mettre au point un programme de développement des relations bilatérales pour la décennie à venir. Quant aux relations sino européennes, elles se développent également de façon stable et durable et la coopération pragmatique bilatérale ainsi que les échanges humains ont atteint un nouveau niveau. Pour ce qui est du Japon, nous l'avons soutenu efficacement dans sa lutte contre le séisme et pour apporter secours et assistance aux sinistrés, ainsi que dans ses efforts pour la reconstruction après séisme, ce qui a fait progresser les relations sino-japonaises.

Nous persistons dans notre politique diplomatique du bon voisinage et du partenariat et nous consacrons tous nos efforts en vue de préserver la situation générale caractérisée par la stabilité et le développement des régions voisines. Malgré les effets néfastes de la crise financière internationale, nous avons fait de gros et grands efforts en vue d'étendre et d'élargir notre coopération d'avantages réciproques avec nos pays voisins, ce qui fait que la Chine est devenue le plus grand partenaire commercial pour la plupart de ses pays voisins ainsi que le plus important et le plus grand débouché pour un nombre croissant de pays. Ainsi, les intérêts en commun de la Chine et de ses pays voisins s'approfondissent de jour en jour. Nous avançons à pas sûrs pour contribuer par nos efforts au succès du processus de la coopération régionale des Dix plus Un, des Dix plus Trois, de l'Organisation de Coopération de Shanghai, du Forum de coopération économique Asie Pacifique et du Sommet de l'Asie Orientale et pour promouvoir le développement en commun des pays de cette région. Nous avons entamé des discussions efficaces avec les pays de l'ASEAN (Association des Nations de l'Asie du Sud Est) et nous sommes parvenus avec eux à une identité de vues au sujet de la suite de l'application de la « Déclaration de la conduite de toutes les parties concernées de la Mer de Chine Méridionale » et il a été établi pour cela un Fonds de coopération maritime Chine – ASEAN.

Nous avons consacré d'immenses efforts en vue de consolider et de développer l'amitié traditionnelle entre les pays en voie de développement. Les dirigeants chinois ont effectué de multiples tournées de visite dans un grand nombre de pays et de régions de l'Asie, de l'Afrique et de l'Amérique latine, ce qui a renforcé la confiance politique entre la Chine et ces pays, a donné une impulsion à la coopération et aux échanges avec eux dans divers domaines, a consolidé davantage le nouveau type de relations de partenariat stratégique entre la Chine et l'Afrique et a approfondi continuellement la coopération économique et commerciale entre notre pays et les pays de l'Amérique latine. Nous avons organisé avec succès, à Sanya, en Chine Méridionale, la troisième rencontre entre les dirigeants des cinq pays du BRIC, ce qui a renforcé et approfondi la coopération et la coordination entre ces pays.

Nous avons procédé en profondeur au développement de notre diplomatie multilatérale. Nos dirigeants ont profité des rencontres multilatérales pour exposer et expliquer de façon minutieuse et approfondie notre politique intérieure et notre politique extérieure, pour coordonner et coopérer avec toutes les parties concernées en vue de faire face aux défis à caractère international et pour procéder activement à la réforme mécaniste du traitement de l'économie mondiale. Parallèlement, nous avons poursuivi nos efforts pour persuader les parties antagonistes à faire la paix et à entamer des discussions en vue d'apporter une solution à des problèmes brûlants, dont le problème du nucléaire nord-coréen et celui du nucléaire iranien. La Chine a ainsi joué un rôle constructif susceptible de préserver la stabilité de la situation régionale.

Journaliste : Quel travail avons-nous fait en vue de préserver les intérêts outre-mer de notre pays ?

Yang Jiechi : Depuis le début de cette année, nous avons été confronté à de multiples défis et nous avons combattu énergiquement pour préserver et sauvegarder les intérêts de notre pays à l'étranger. A cet effet, nous avons appliqué sérieusement et consciencieusement nos idées de « la prédominance de la personne humaine » et de « la diplomatie au service du peuple ». Nous avons à cet effet traité et réglé plus de vingt mille cas de protection consulaire, ce qui nous a permis de protéger efficacement la sécurité et les droits et intérêts légitimes des citoyens et des personnes morales de nationalité chinoise qui ont eu des problèmes ou bien rencontré des difficultés à l'étranger. Sous la direction unifiée du Comité central du Parti et du Conseil des Affaires d'Etat, les départements et les autorités concernés ont collaboré étroitement dans l'évacuation des citoyens chinois des pays concernés de l'Asie de l'Ouest et de l'Afrique du Nord et leurs missions ont été couronnées de succès. Ainsi pour la seule Libye frappée des attaques aériennes lancées par des pays occidentaux, il y a eu quelques 35.860 de Chinois qui ont été évacués et cela a été la plus grande opération organisée d'évacuation de citoyens chinois d'un pays étranger, ce qui a démontré pleinement les avantages de notre système qui nous permet de réunir et de concentrer notre force pour réaliser et pour réussir de grandes opérations. Nous avons largement participé à la coopération internationale en vue de combattre le terrorisme, la piraterie, le délit Internet, le crime transnational … etc. En outre, nous avons travaillé la main dans la main avec d'autres pays pour faire face aux menaces de la sécurité non traditionnelles. A cet effet, nous avons renforcé davantage notre travail préventif de la protection consulaire et nous avons fait des efforts pour améliorer et parfaire notre mécanisme outre-mer de protection consulaire et pour renforcer l'édification des capacités concernées.

Journaliste : Pourriez-vous faire un exposé sur les nouvelles mesures prises cette année dans le domaine de notre diplomatie publique et humaine ?

Yang Jiechi : Dans la nouvelle situation qui se présente devant nous, la diplomatie publique et humaine constitue pour notre diplomatie un nouveau et important domaine à explorer et à exploiter. Nous avons appliqué en profondeur l'esprit de la sixième Session plénière du Dix septième Congrès du PCC (Parti communiste chinois) et nous avons procédé de façon active et positive à l'application de la diplomatie publique et humaine, contribuant ainsi aux échanges humains entre la Chine et l'étranger. Nous avons profit » du 90ème anniversaire de la fondation du PCC, du centenaire de la Révolution de 1911, de la publication du Livre blanc intitulé « Le développement pacifique de la Chine » et d'autres activités d'importance pour expliquer et pour faire connaître au monde entier, en employant toutes sortes de moyens, la détermination et la sincérité de la Chine qui s'engage dans la voie du développement pacifique et pour lui montrer la perspective d'avenir radieuse du développement à la chinoise. A cet effet, nous avons établi le microblog « Petite information diplomatique », la radiodiffusion « Station du service diplomatique », le Forum de la Salle bleue, ainsi que d'autres nouvelles marques de la diplomatie publique, nous avons augmenté le nombre de la conférence de presse de routine, laquelle est passée de deux fois à cinq fois la semaine et nous avons pleinement utilisé divers médias pour expliquer et faire connaître aux populations de l'intérieur et de l'extérieur du pays la politique intérieure et la politique extérieure ainsi que l'idée du développement à la chinoise. Parallèlement, nous avons renforcé pleinement le rôle de tête de pont de nos ambassades et de nos consulats qui ont pour tâches de faire la propagande extérieure. Cette année, les diplomates chinois de haut niveau accrédités à l'étranger ont prononcé des discours et ont accordé des interviews dont le nombre s'élève à plus de 2.700, ce qui leur a permis de jouer un rôle positif en renforçant la confiance, en donnant des explications et en dissipant le doute. Nous avons organisé avec succès dans de nombreux pays l' « Année de la Chine », la « Journée culturelle chinoise », « Connaître la Chine » ainsi que d'autres grandes activités d'échanges humains, ce qui a rehaussé l'influence internationale de la culture chinoise.

Journaliste : Voulez-vous envisager la diplomatie chinoise de l'année prochaine.

Yang Jiechi : 2012 sera l'année au cours de laquelle s'ouvrira le dix huitième Congrès du PCC et le douzième « Plan quinquennal » entrera dans sa phase d'application générale. Quant aux changements en croissance et en décroissance des forces internationales, à la transformation et au réajustement de la structure internationale ainsi qu'au rodage et à l'interaction des relations internationales, ils se dérouleront plus en profondeur, alors que la situation d'ensemble de l'économie mondiale continuera à être grave, sérieuse, rigoureuse et surtout complexe, que les effets de suivi et de continuité de certains problèmes d'importance de la situation internationale se manifesteront toujours et que le grand nombre de facteurs instables et indéterminés prévisibles et imprévisibles continueront à exister. Quant à la position qu'occupe la Chine dans le monde et au rôle qu'elle y jouera, ils seront pris en considération par toutes les parties concernées, alors qu'au même moment, les risques et les défis auxquels elle doit faire face s'accroîtront. Bref, le développement de notre pays se trouve toujours dans la phase importante d'opportunités stratégiques. A cet effet, il est important pour nous de nous réunir sous la direction du Comité central du PCC ayant pour Secrétaire général le camarade Hu Jintao, ce afin de renforcer notre conscience d'opportunité, notre conscience d'épreuve et notre conscience de risque, de saisir solidement de toutes opportunités, de faire face judicieusement aux défis et de promouvoir les divers projets du travail diplomatique pour pouvoir pousser celui-ci à un niveau supérieur.

Ce qui d'une grande importance pour nous, c'est de renforcer la confiance mutuelle avec les principales puissances mondiales, d'étendre et d'élargir la coopération avec elles, de traiter de façon judicieuse et appropriée les litiges et les différends qui existent entre les deux parties et de donner une impulsion au développement stable des relations bilatérales. Il est également important pour nous de maintenir les relations de bon voisinage, d'amitié et de partenariat, d'élever le niveau de coopération avec nos pays voisins et de consolider le soutien stratégique du voisinage. Il faut en outre resserrer nos liens et nos échanges au haut niveau avec les pays en voie de développement, utiliser pleinement le mécanisme des forums de coopération entre la Chine et les pays africains et entre la Chine et les pays arabes, ce afin de rehausser à un niveau supérieur l'unité et la coopération entre notre pays et les autres pays en voie de développement. Il faut mettre à profit les opportunités offertes par la diplomatie du sommet pour faire jouer à notre pays son rôle de grand pays responsable sur la scène de la diplomatie multilatérale. Il nous faut continuer à participer à la coopération internationale visant à faire face à la crise financière et à promouvoir la coopération entre notre pays et d'autres pays sur le plan de la finance, de l'économie, du commerce et de l'investissement. Quant à la diplomatie publique et humaine, elle doit être mener en empruntant diverses voies, en utilisant toutes sortes de formes et en établissant divers niveaux et ce ne sera qu'ainsi que nous pourrions améliorer davantage l'image cordiale, affectueuse et bienveillante de notre pays tout en renforçant sa force mobilisatrice et sa force morale. Nous devons poursuivre inébranlablement notre marche en avant dans le voie du développement pacifique, appliquer fermement notre stratégie d'ouverture vers l'extérieur basée sur les avantages réciproques et la situation de « double gagnant », préserver la paix mondiale, promouvoir le développement en commun et créer ainsi un environnement extérieur favorable à la convocation du dix huitième Congrès du Parti communiste chinois et à l'application du douzième « Plan quinquennal » dans tous les domaines et dans tous les secteurs.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et la Pologne s'engagent à établir un partenariat stratégique
Nouvelles principales du 20 décembre
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis