Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 18.12.2011 09h21
Chine : Jia Qinglin appelle à approfondir les échanges entre la partie continentale et Taiwan

Le président du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC), Jia Qinglin, a appelé vendredi à davantage d'échanges économiques et culturels entre la partie continentale et Taiwan, tout en qualifiant "l'indépendance de Taiwan" de grande menace pour la paix du détroit.

Il s'est ainsi exprimé lors d'une conférence marquant le 20e anniversaire de l'établissement de l'Association pour les relations entre les deux rives du détroit de Taiwan (ARATS).

L'ARATS, fondée en 1991, est une organisation non-gouvernementale autorisée par la partie continentale à participer aux négociations portant sur les échanges entre les deux rives du détroit de Taiwan.

Jia Qinglin, également membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a salué le rôle crucial que l'ARATS a joué en appliquant les politiques gouvernementales relatives à Taiwan et en encourageant le développement des relations entre les deux rives du détroit via ses négociations avec la Fondation pour les échanges à travers le détroit (SEF), basée à Taiwan.

En novembre 1992, l'ARATS et la SEF ont atteint le "consensus de 1992", qui stipule que les deux organisations reconnaissent chacune que "les deux parties du détroit de Taiwan adhèrent au principe d'une seule Chine". Cet accord a depuis servi de base importante pour les négociations et le développement pacifique entre les deux rives du détroit.

En 2008, les deux organisations ont signé une série d'accords concernant l'ouverture de "trois liaisons directes" entre les deux rives du détroit (la poste, le commerce et les services aériens et maritimes) ainsi que sur le tourisme et la coopération économique. Elles ont également atteint un consensus sur l'investissement des entreprises de la partie continentale à Taiwan.

"Tous ces accomplissements montrent que le peuple des deux rives du détroit possède la sagesse et la capacité de résoudre les problèmes, d'explorer les opportunités de coopération et de créer un avenir brillant pour le développement pacifique des relations à travers le détroit via les négociations", a souligné Jia Qinglin.

"Nous comprenons et attachons une grande importance à la volonté de nos compatriotes taïwanais de participer aux activités mondiales et nous sommes disposés à des arrangements raisonnables à travers les négociations", a-t-il ajouté.

Il considère que les groupes et activités prônant "l'indépendance de Taiwan" sont la plus grande menace pour la paix et la stabilité du détroit de Taiwan, de même qu'un énorme obstacle aux négociations entre les deux rives.

Wang Yi, directeur du Bureau des affaires de Taiwan du Conseil des Affaires d'Etat, également présent à la conférence, a affirmé que nier ou abandonner le "consensus de 1992" conduirait non seulement au blocage des négociations entre les deux rives du détroit, mais aussi à la dégradation des relations et nuirait à l'intérêt du peuple des deux rives.


[1] [2]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : lancement d'une ligne aérienne directe entre Beijing et Lhassa
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis