Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 20.11.2011 09h35
La Chine prône le dialogue pour résoudre la question nucléaire iranienne

Le dialogue et la coopération sont les bons moyens pour résoudre la question nucléaire iranienne, a déclaré vendredi le représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies et des autres organisations internationales à Vienne, Cheng Jingye.

La Chine pense qu'il est important de promouvoir activement le dialogue et de se consacrer pacifiquement à une solution pour la question nucléaire iranienne dans le contexte actuel, a indiqué M. Cheng à une réunion du conseil de gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

Des sanctions ou même des actions militaires, qui ne pourraient en aucun cas résoudre le problème, menacent de compliquer la situation, selon M. Cheng.

La Chine s'oppose à la prolifération des armes nucléaires et ne soutiendra pas les pays du Moyen-Orient dans le développement des armes nucléaires, a-t-il souligné.

En tant que signataire du Traité de non prolifération des armes nucléaires, l'Iran a le droit d'utilisera pacifiquement l'énergie nucléaire, tout en respectant ses obligations internationales, a indiqué M. Cheng.

La Chine a ajouté que, comme l'indique le rapport du directeur général, l'Agence peut continuer de vérifier que le matériel nucléaire iranien déclaré ne soit pas détourné et qu'il fasse l'objet d'activités pacifiques.

La Chine pense que reprendre les négociations entre l'Iran et les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Russie, la Chine et l'Allemagne est une priorité dans les conditions actuelles, a souligné M. Cheng.

Il a appelé l'Iran à intensifier sa coopération avec l'AIEA et à clarifier les questions en suspens liées à des dimensions militaires possibles de son programme nucléaire.

La Chine a par ailleurs salué la volonté exprimée récemment par l'Union européenne et l'Iran de reprendre le dialogue. La Chine a également indiqué que l'Iran s'est dit prêt à clarifier les problèmes en suspens avec le secrétariat de l'Agence, selon M. Cheng.

Il a ajouté que la Chine prendra ses responsabilités vis-à-vis du mécanisme international de non prolifération nucléaire et de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient au sérieux, et valorisera le processus de négociation pour résoudre la question nucléaire iranienne.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le PM chinois arrive à Bali pour les réunions des dirigeants de l'Asie de l'Est
Nouvelles principales du 16 novembre
Les suggestions de FMI à propos de la Chine ne correspondent pas à la réalité de celle-ci
La coopération est-asiatique après le « retour » des Etats-Unis
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis