Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 13.10.2011 09h43
« La Chine offre une variante essentielle à l'Occident »

« La Chine n'est pas parfaite, mais elle est une variante dans un monde qui est dominé par l'Occident », a déclaré le cinéaste américain Andre Vltchek.

Également romancier et analyste politique, Vltchek a découvert des endroits qui sont rarement couverts par les médias occidentaux traditionnels et a montré les disparités du monde d'aujourd'hui.

Un de ses articles, intitulé « L'Occident perfectionne ses techniques pour blesser la Chine », a été récemment traduit et publié dans le « Quotidien du Peuple », un important journal chinois.

« L'Occident n'a absolument aucun intérêt pour les droits de l'Homme en Chine ou ailleurs. Comment pourrait-il en avoir, vu qu'il les viole dans tous les continents du monde? » a-t-il écrit dans un commentaire publié il y a un an sur Znet, un site Web spécialisé dans la politique de gauche.

Dans une entrevue qu'il a accordée récemment au China Daily, Vltchek a révélé qu'il a toujours les mêmes opinions aujourd'hui.

Né à Leningrad, dans l'ex-Union soviétique, mais naturalisé Américain, Vltchek a grandi dans l'ex-Tchécoslovaquie avant d'aller à New York, dès son jeune âge, pour y étudier le cinéma.

Vltchek croit que le mélange complexe de sang qui coule dans ses veines et ses amis de différentes races et cultures, un phénomène commun à de nombreux immigrants aux États-Unis, ont fait de lui ce qu'il est aujourd'hui.

Il produit actuellement un film pour les Nations Unies sur le plus gros camp de réfugiés dans le monde, Dadaab, au Kenya. Vltchek a voyagé et a travaillé dans plus de 140 pays.

Il a été correspondant de guerre dans les années 1980 et 1990 et a couvert les conflits dans des pays comme la Bosnie le Pérou, le Sri Lanka, la République démocratique du Congo et le Timor oriental.

« Si le monde n'avait pas la Chine, il n'y aurait plus d'autre voie », dit-il.

« La Chine n'est pas parfaite, mais c'est la grande nation la plus pacifique sur Terre. »

Vltchek ne s'attend toutefois pas à la « perfection » de la part de la Chine, car c'est un pays ayant une population considérable et ses propres problèmes.

Il exhorte au « pluralisme » dans un ordre mondial dominé par l'Occident, et il déclare avoir soutenu le véto que la Chine et la Russie ont opposé, le 4 octobre, à la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU, appuyée par l'Europe, qui menaçait d'imposer des sanctions contre la Syrie aux prises avec des affrontements dans le pays.

« Que se passerait-il s'il n'y avait pas la Chine? L'Europe rédigerait une autre résolution de l'ONU, et quelques semaines plus tard, la Syrie serait bombardée et détruite de la même manière que la Libye l'a été », déclare Vltchek.

Un nouvel ordre international juste et équitable est l'aspiration commune d'un grand nombre de pays en développement. En 2003, la Chine et la Russie on publié une déclaration commune prônant un monde multipolaire.

Actuellement basé en Indonésie, au Japon et en Afrique de l'Est, Vltchek termine actuellement un livre sur le coup d'État survenu en 1965 en Indonésie.

Ce livre, intitulé « Archipelago of Fear » et qui a été écrit pour la Pluto Publishing House de Londres, décrit l'Indonésie de 1965 jusqu'à nos jours.

En commentant le livre « Oceania » de Vltchek qui a été publié en 2010, le linguiste américain Noam Chomsky a déclaré qu'il évoquait « la réalité du monde contemporain ».

« Il n'a pas manqué non plus de tracer les douloureuses, en particulier pour l'Occident, réalités honteuses liées à ses racines historiques », a déclaré Chomsky.

Vltchek travaille également à un roman de 1 000 pages intitulé « Winter Journey » qui décrit l'état du monde dans lequel nous vivons à travers les yeux des intellectuels de gauche « mondialisés » et mécontents.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les PM chinois et russe s'engagent à mener une coopération plus étroite
Les centres de la culture chinoise implantés à l'étranger permettent au monde entier de connaître la Chine
La Chine « dispute l'Europe » ne tient pas debout et est injustifiable
La farce législative américaine