Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 10.10.2011 08h33
Zhou Tienong : le PCC, héritier fidèle de la révolution anti-impérialiste et anti-féodale dirigée par le Dr Sun Yat-sen

Zhou Tienong, président du Comité central du Comité révolutionnaire du Guomindang de Chine, a indiqué, dimanche, que le Parti communiste chinois (PCC) était l'héritier fidèle de la révolution anti-impérialiste et anti-féodale dirigée par le Dr Sun Yat-sen.

Il a tenu ces propos dans son discours prononcé lors de la grande cérémonie de commémoration du centenaire de la Révolution de 1911.

La révolution, dirigée par le Dr Sun Yat-sen, fondateur du Kuomintang, a renversé la monarchie absolue qui a régné en Chine pendant plus de 2 000 ans et a propagé la pensée de la révolution démocratique.

"Les faits historiques prouvent sans équivoque que les communistes chinois sont des partisans fervents, des collaborateurs intimes et des héritiers fidèles de la cause révolutionnaire à laquelle s'est voué le Dr Sun Yat-sen", a affirmé Zhou Tienong.

Après la Révolution de 1911, le Mouvement pour la Culture nouvelle, qui préconisait de recourir à la démocratie et à la science, a pris son essor ; le marxisme, enfin, s'est propagé rapidement dans le pays. En juillet 1921 est né le Parti communiste chinois : la lumière et l'espoir ont éclairé le chemin conduisant au renouveau de la nation chinoise, a-t-il rappelé.

Le Parti communiste chinois a, dès sa création, hérité de l'esprit révolutionnaire du Dr Sun Yat-sen pour le faire rayonner, en considérant son propre combat comme la poursuite et le développement de la Révolution de 1911, a-t-il fait savoir.

Le PCC a uni et dirigé le peuple multiethnique de tout le pays dans une lutte d'une âpreté extrême, pour enfin remporter la victoire de la révolution de démocratie nouvelle, accomplir la mission historique de l'indépendance et de la libération nationales -- objectif que les innombrables hommes de bonne volonté cherchaient à réaliser depuis l'époque moderne, a déclaré Zhou Tienong.

Pendant près de cent ans, fidèles au vœu du relèvement de la Chine du Dr Sun Yat-sen et soucieux d'accomplir la mission glorieuse du renouveau de la nation chinoise, les partis démocratiques ont lutté et collaboré étroitement avec le PCC et sous sa direction, bravant ensemble les pires épreuves pour faire avancer la révolution, le développement du pays et la réforme, a-t-il commenté.

"Nous nous sommes ainsi rendu compte sans l'ombre d'un doute que sans le Parti communiste, la nouvelle Chine socialiste aurait été impossible, et que sans la direction du Parti communiste, le grand renouveau de la nation chinoise n'aurait pas été réalisable", a estimé Zhou Tienong, également vice-président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois).

"En évoquant aujourd'hui la mémoire des martyrs et des précurseurs, nous aspirons plus ardemment encore à réaliser le plus tôt possible la réunification complète de la patrie", a-t-il ajouté.

"Combattre la sécession du pays et sauvegarder l'unité de la patrie sont le but que le Dr Sun Yat-sen a cherché à atteindre durant toute sa vie, et l'objectif qu'ont poursuivi inlassablement les pionniers de la Révolution de 1911", a-t-il rappelé.

Ces dernières années, grâce aux efforts conjugués des populations des deux rives du détroit, nous avons obtenu une série de résultats substantiels dans le développement pacifique des relations entre les deux côtés pour le plus grand bénéfice de tous nos compatriotes, a affirmé Zhou Tienong,

"Nous souhaitons sincèrement que nous, compatriotes des deux rives du détroit -- unis par des liens indestructibles de chair et de sang, en donnant la priorité aux intérêts de la nation, en accordant une importance particulière aux opportunités historiques que nous avons obtenues au prix fort, ainsi qu'en nous attachant au thème majeur du développement pacifique des relations entre les deux rives, puissions, la main dans la main, préserver et consolider la base politique commune des deux parties pour lutter contre toute tentative d'indépendance de Taiwan' et nous tenir au Consensus de 1992", a-t-il déclaré.

En tant que représentant des huit partis non communistes de Chine, Zhou Tienong a indiqué que la Révolution de 1911 avait mis un terme au règne décadent et incompétent de la dynastie des Qing et avait ouvert la vanne du progrès.

La révolution a donné naissance en Chine à une révolution démocratique nationale moderne au vrai sens du terme et accéléré l'émancipation idéologique du peuple chinois, contribuant à la réalisation du premier grand changement historique en Chine après son entrée dans le XXe siècle. Elle constitue donc un jalon important sur

le chemin du redressement de la nation chinoise, a-t-il souligné.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine exhorte à une amélioration du système de distribution des produits agricoles
La loi américaine sur la devise chinoise fait plus de mal que de bien : médias américains
La Chine a naturellement ses nobles ambitions
Chine : pourquoi le dalaï lama s'inquiète-t-il de sa réincarnation