Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 25.09.2011 09h13
Le président du Parlement chinois entame sa visite au Kazakhstan

Le principal législateur chinois, Wu Bangguo, est arrivé vendredi à Almaty pour une visite officielle de cinq jours au Kazakhstan, la première visite du haut législateur chinois en Asie centrale.

M. Wu, président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN, Parlement chinois) , rencontrera le président kazakh, Noursultan Nazarbaiev, et s'entretiendra séparément avec le président du Sénat kazakh, Kairat Mami, et le président du Mazhlis (chambre basse du Parlement kazakh), Oral Muhamedjanov.

Pendant ce séjour, qui le conduira également à Astana, capitale du Kazakhstan, M. Wu participera à un séminaire des entrepreneurs chinois et kazakhs, pour accroître la coopération commerciale entre les deux pays voisins.

"La Chine et le Kazakhstan sont des voisins amis liés par les rivières et les montagnes, et jouissent d'une longue histoire d'amitié", a déclaré M. Wu dans un discours écrit délivré à son arrivée, dans lequel il saluait le développement solide et stable des relations bilatérales depuis que les deux pays ont établi des relations diplomatiques il y a près de 20 ans.

M. Wu a déclaré que la Chine et le Kazakhstan ouvriront un nouveau chapitre pour une relation de bon voisinage dans l'esprit de respect mutuel, d'égalité et de bénéfice réciproque.

"Je pense que la visite, grâce aux efforts des deux parties, sera un succès total et contribuera à accroître le partenariat stratégique sino-kazakh", a indiqué M. Wu.

M. Wu est arrivé à Almaty, la plus grande ville du pays, après sa visite en Russie, en Biélorussie et en Ouzbékistan.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Wen Jiabao encourage les jeunes chinois et indiens à contribuer aux liens bilatéraux
Le 6e forum international des médias en langue chinoise tenu à Chongqing
Les pressions sur la devise chinoise se fondent sur une erreur (COMMENTAIRE)
Pourquoi la Chine est-elle toujours attaquée lors des élections présidentielles aux Etats-Unis ?