Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 08.09.2011 14h07
L'acharnement contre la Chine n'est pas une solution aux problèmes des Etats-Unis (COMMENTAIRE)

Le candidat républicain de la présidentielle américaine, Mitt Romney, a lancé mardi une attaque contre la Chine dans un discours de campagne, accusant sans fondement la grande économie mondiale de manipuler sa devise et de voler les propriétés intellectuelles américaines.

Bien que rétrograde et malavisée, la rhétorique contre la Chine de l'ancien gouverneur du Massachussetts semblait contagieuse, car une poignée d'hommes politiques démocrates a également porté de fausses allégations contre la Chine comme celle accusant les politiques monétaires et commerciales de Beijing d'avoir entravé la création d'emplois aux Etats-Unis.

L'acharnement contre la Chine est devenu un outil utile pour les hommes politiques américains, notamment dans les campagnes électorales ou en période de difficultés économiques.

Les faits ont montré que la Chine est un acteur responsable sur la scène internationale, dont le développement économique bénéficie à tous et ne menace personne. Par exemple, le Los Angeles Times a rapporté que les contrats de 45 milliards de dollars américains signés entre les entreprises chinoises et américaines lors de la visite en janvier du président chinois Hu Jintao créeraient 23 5000 emplois aux Etats-Unis.

La devise chinoise n'est pas responsable du déséquilibre commercial entre la Chine et les Etats-Unis, et pour preuve l'appréciation visible du yuan ces dernières années n'a pas permis d'apaiser les déficits commerciaux américains avec la Chine.

Beijing n'a cessé de déclarer qu'il n'a pas l'intention d'obtenir un excédent commercial. Les coûts de la main d'œuvre relativement bas en Chine s'expliquent par le fait que la Chine demeure un pays en voie de développement.

La Chine a encore beaucoup de chemin à parcourir avant de pouvoir concurrencer les Etats-Unis en termes de talent et d'expertise.

Autre acharnement contre la Chine de la part des hommes politiques américains: laisser entendre que Beijing encourage la piraterie. Le gouvernement chinois est contre toutes sortes de violations de brevets et essaient depuis longtemps de sévir contre ces crimes.

Au lieu de prendre la Chine et le yuan en otage, des options viables et réciproquement bénéfiques sont à disposition des Etats-Unis pour effacer le déficit, comme réduire ses restrictions sur les exportations chinoises de produits haute-technologie et ouvrir plus grand ses portes aux investisseurs chinois.

La Chine n'est pas la cause des problèmes actuels des Etats-Unis, et s'acharner contre Beijing n'est pas solution. Les décideurs américains devraient plutôt réorganiser leurs propres pratiques et encourager plus de coopération avec la Chine.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine s'engage à accroître sa superficie forestière de 40 millions d'hectares (Hu Jintao)
Quotidien du Peuple : la gestion de crise ne peut pas aider ConocoPhillips
Comment les femmes peuvent réussir dans un monde d'hommes
La Corne de l'Afrique, un test pour notre conscience