Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 04.09.2011 08h59
La Chine envoie son premier convoi d'aide humanitaire à destination de la Corne de l'Afrique

La Chine a envoyé vendredi son premier convoi d'aide humanitaire d'urgence destiné aux victimes de la sécheresse et de la famine dans la Corne de l'Afrique, a annoncé le ministère du Commerce.

Un bateau chargé de 1 440 tonnes métriques de blé a quitté vendredi la ville portuaire de Tianjin et devrait arriver en Ethiopie via Djibouti à la fin du mois, a indiqué le ministère dans un communiqué sur son site Internet.

Le deuxième convoi, composé de 500 tonnes métriques de riz, devrait quitter Shanghai samedi et atteindre le Kenya fin septembre.

La Chine va également envoyer ce mois-ci de l'huile de cuisson et de la farine aux pays de la Corne de l'Afrique.

La Chine a annoncé plus tôt qu'elle offrirait environ 70 millions de dollars d'aide d'urgence en céréales aux pays africains touchés par la sécheresse, incluant un don de 16 millions de dollars en espèce au Programme alimentaire mondial pour soutenir ses opérations de secours aux sinistrés par la famine en Somalie.

La Somalie souffre de la plus sévère crise alimentaire de l'histoire africaine. Environ 3,6 millions de personnes dans le pays sont menacées par la famine, ce qui représente la moitié de sa population. Plus de la moitié des enfants somaliens sont sous-alimentés, et six enfants meurent chaque jour de malnutrition.

Le ministère du Commerce va surveiller de près la situation de la sécheresse dans la Corne de l'Afrique, et envisage de creuser des puits à Djibouti et de fournir des médicaments aux régions affectées par la sécheresse, selon le communiqué.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Un vice-Premier ministre chinois inaugure la première Exposition Chine-Eurasie à Urumqi
La Corne de l'Afrique, un test pour notre conscience
Les Etats-Unis peuvent-ils réduire un peu leurs dépenses militaires et leur dette, quand ils parlent de la « menace militaire chinoise » ?
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient