Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 31.08.2011 08h27
L'association chinoise du désarmement promet davantage d'efforts pour promouvoir le contrôle international des armes

L'Association pour le contrôle des armes et le désarmement de Chine (ACADC) s'est engagée, mardi, à déployer davantage d'efforts pour promouvoir le contrôle des armes et la paix mondiale.

La situation internationale en matière de sécurité a connu des changements compliqués et profonds pendant la première décennie du 21ème siècle, ce qui est lié, par de nombreux aspects, au contrôle international des armes et à la prévention de la prolifération des armes de destruction massive, a indiqué le président de l'ACADC, Ma Zhengang, à l'occasion du 10e anniversaire de cette organisation non gouvernementale.

Créée le 21 août 2001, l'ACADC, une organisation à but non lucratif, est destinée à faciliter la communication entre le gouvernement et la société civile ainsi que celle entre le milieu du commerce et le public chinois.

Cette association est également engagée dans les échanges internationaux et la diplomatie publique, promouvant la compréhension mutuelle entre la Chine et les autres pays.

Selon Ma Zhengang, l'ACADC maintient un contact étroit avec des organisations non gouvernementales et des think tanks des Etats-Unis, de la Russie, du Japon, de l'Inde, de la République populaire démocratique de Corée et d'autres pays.

L'association a également organisé, ces dernières années, sept réunions bilatérales sur le contrôle des armes, le désarmement et la non prolifération, avec le Centre d'Etudes James Martin sur la non-prolifération de l'Institut d'études internationales de Monterey aux Etats-Unis.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Libye : la Chine proclame son soutien aux Nations-Unies
Les Etats-Unis peuvent-ils réduire un peu leurs dépenses militaires et leur dette, quand ils parlent de la « menace militaire chinoise » ?
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient
Le dilemme du développement du Japon