Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 24.08.2011 10h46
Le Vice-ministre chinois des Affaires Etrangères appelle l'Occident à abandonner sa méfiance envers la Chine

Les pays occidentaux devraient abandonner leur méfiance déplacée envers Beijing, a déclaré le vice-ministre chinois des affaires étrangères Fu Ying dans un entretien avec le magazine allemand Der Spiegel.

« Ne vous inquiétez pas au sujet de la Chine ... vous ne verrez ni des Etats-Unis ni une Union Soviétique en Chine », a dit Mme Fu dans un entretien publié lundi.

Quand on lui a demandé pourquoi la Chine avait besoin « de s'armer jusqu'à ce point » avec un programme de construction de porte-avions, Mme Fu a répondu que la question était en elle-même « brouillée par de vieux stéréotypes idéologiques sur la Chine ».

« Cela ne vous dérange pas de voir que vos alliés, comme les Etats-Unis et la France, possèdent des porte-avions, mais cela vous inquiète bien plus si la Chine en possède un », a t-elle dit.

Ce soit-disant porte-avions n'est en fait juste qu'une coque que la Chine a racheté et restauré pour la recherche et l'entrainement, a dit Mme Fu. Elle a ajouté que ce navire « était pour l'heure très très loin d'être un porte-avions à part entière » et que la Chine était « très en arrière par rapport aux autres pays en ce domaine ».

S'exprimant sur la perception que le pouvoir mondial change de direction vers l'Est, cette diplomate chevronnée a dit que la Chine pense plutôt qu'il y a une « diffusion du pouvoir » sur la scène mondiale.

La structure actuelle du monde a été construite après la Seconde Guerre Mondiale « pour accueillir près d'un milliard d'habitants du monde développé », aussi une réforme est-elle nécessaire pour prendre les intérêts des autres en compte, a t-elle dit.

« Mais cette réforme doit être un processus progressif qui doit se faire non par la guerre et non par des conflits, mais par le dialogue », a dit Mme Fu.

Elle a appelé à la fin du comportement de l'Occident en tant que « centre du monde » ou que « monopole de toutes les vérités », ajoutant que la dernière crise financière internationale a apporté un démenti à cette croyance erronnée.

« Nous vivons dans un nouveau monde. Ne soyez pas condescendants ou paternalistes. S'il vous plaît, apprenez à respecter les autres en tant qu'égaux et travaillez avec nous », a t-elle dit. « Nous sommes sur le même bateau ».

La Chine respecte les réalisations des pays occidentaux et elle est prête à apprendre de leurs expérienxces, car nombre des problèmes que l'Occident a rencontrés « pourraient arriver plus tard en Chine », a t-elle dit.

De plus, la Chine n'a aucunement l'intention de devenir une superpuissance, et elle espère que les autres pays abandonneront cette pratique regrettable de dresser des barrières le long de leurs sentiments et valeurs, a dit Mme Fu.

« Vous allez voir un pays pétri de culture et avec une grande population, qui est plus satisfaite, heureuse, déterminée, et il sera un ami pour le monde », a dit le Vice-ministre des Affaires Etrangères.

Dans le même temps, Mme Fu a dit que la Chine était « une participante enthousiaste aux affaires internationales ... qu'elle envoie des soldats pour le maintien de la paix, ou qu'elle protège le trafic maritime au large des côtes de Somalie, ou encore qu'elle lutte contre le changement climatique ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Hu Jintao appelle à former des cadres compétents
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Beijing ne devrait pas être classée au huitième rang des villes chinoises
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains