Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 18.08.2011 08h38
Un haut responsable du PCC appelle à la coopération entre les journaux officiels de la Chine et du Vietnam

Un haut responsable du Parti communiste chinois (PCC) a appelé mercredi à davantage d'échanges et de coopération entre les journaux officiels de la Chine et du Vietnam.

Liu Yunshan, chef du département de la Communication du Comité central du PCC, a fait cette remarque lors de sa rencontre avec une délégation du Nhan Dan, le journal officiel du Parti communiste vietnamien.

En tant que journaux officiels des deux partis politiques, le Quotidien du Peuple et le Nhan Dan, ont entretenu des relations depuis près de 20 ans, ce qui a joué un rôle positif pour le développement des relations bilatérales entre la Chine et le Vietnam, a indiqué M. Liu.

M. Liu a déclaré apprécier l'amitié traditionnelle qui unie les deux pays, ajoutant que le PCC et le gouvernement chinois considèrent et font avancer les liens bilatéraux "dans une perspective stratégique à long terme".

"Je souhaite que le Quotidien du Peuple et le Nhan Dan consolident leurs échanges et approfondissent leur coopération afin de contribuer au renforcement de l'amitié traditionnelle sino-vietnamienne et garantir la coopération entre les deux partis, pays et peuples", a déclaré M. Liu.

Thuan Huu, chef de la délégation et rédacteur en chef du Nhan Dan, s'est engagé à renforcer les échanges et la coopération avec le journal chinois.

La délégation s'est rendue en Chine à l'invitation du Quotidien du Peuple.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang rencontre le chef de l'exécutif de Hong Kong
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale