Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 22.07.2011 08h13
La ville de Shenzhen est appelée à trouver de nouvelles idées pour régler les conflits sociaux

Zhou Yongkang, secrétaire de la Commission des Affaires politiques et juridiques du Comité central du Parti communiste chinois a exhorté la ville de Shenzhen à trouver de nouvelles solutions en matière de résolution des conflits sociaux pour contribuer à l'effort général du pays dans l'amélioration de la gestion sociale.

M. Zhou a fait cette remarque lors d'un tour d'inspection, de lundi à mercredi, portant sur la gestion sociale de la ville de Shenzhen.

Selon Zhou Yongkang, la ville de Shenzhen, dans la province du Guangdong, a été pionnière dans le développement économique du pays et est devenue également l'une des premières régions chinoises à connaître des problèmes sociaux.

Zhou Yongkang espère que Shenzhen et le Guangdong continuent à réfléchir à de nouvelles idées en matière de résolution des nouveaux problèmes sociaux ainsi que promouvoir courageusement le travail de gestion sociale de la Chine.

Il a appelé à davantage d'efforts pour gérer et former la population migrante afin de lui permettre d'obtenir des emplois et un meilleur accès aux services publics.

Le gouvernement doit renforcer le contrôle d'Internet compte tenu de son influence grandissante, a ajouté M. Zhou. Il a appelé les entreprises de l'Internet à être plus vigilantes et à rejoindre les efforts du gouvernement pour qu'Internet joue une rôle plus positive sur la société dans le but de promouvoir le développement, maintenir la stabilité et l'harmonie du pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine compte 485 millions d'internautes et comment utiliser ces ressources ?
Le vice-président chinois rencontre de hauts officiers de l'armée, de la police armée et des forces de police au Tibet
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux