Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 09.05.2011 08h17
Un haut responsable chinois se félicite des reconstructions dans le Sichuan frappé en 2008 par un puissant séisme

Li Changchun, un haut responsable du Parti communiste chinois, s'est félicité vendredi des progrès des travaux de reconstruction dans la province du Sichuan, dévastée par un puissant séisme en 2008.

"Les progrès réalisés dans les opérations de secours et les projets de reconstruction après le séisme ont illustré les avantages de notre système socialiste, ainsi que la puissante cohésion de la nation chinoise", a déclaré Li Changchun, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC).

Il s'est ainsi exprimé lors de la cérémonie d'ouverture d'une exposition à Beijing sur la reconstruction après le séisme dans le Sichuan à l'approche du 3e anniversaire du tremblement de terre de magnitude 8,0 du 12 mai 2008 dans le district de Wenchuan.

Li Changchun a souligné que les efforts de reconstruction avaient également reflété les capacités vigoureuses et la gouvernance du PCC qui a placé le peuple au centre des préoccupations.

L'exposition, riche en photos, diagrammes, maquettes et autres objets, montre les changements dans la province suite aux travaux de reconstruction après le séisme.

Le séisme du 12 mai 2008 a fait environ 87 000 morts ou disparus.

Au total, 27 564 travaux de reconstruction sur 29 692 ont été achevés. Et 91% du budget de 865,8 milliards de yuans a été dépensé, a fait savoir le mois dernier Wei Hong, le vice-gouverneur du Sichuan.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Où en est la situation de la sécurité alimentaire en Chine ?
Chine: trois millions d'habitants au Tibet, dont 90% sont des Tibétains
Pourquoi faire tant de bruit sur la Marine chinoise ?
Une victoire plus symbolique que réelle
Les Etats-Unis vont créer une nouvelle situation au Moyen-Orient
Fin de la partie pour Ben Laden
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?