Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 20.04.2011 13h08
Chine : l'APN envisage l'annulation des permis de conduire en cas de conduite en état d'ivresse

Les chauffeurs qui conduisent en état d'ivresse devraient faire face à des sanctions plus sévères à l'avenir, comme par exemple l'annulation de leur permis de conduire, stipule un projet d'amendement à la Loi relative à la sécurité routière, qui fait l'objet de discussions par les législateurs chinois.

Ces chauffeurs ne pourraient récupérer leur permis de conduire que cinq années après cette annulation, ajoute le projet d'amendement.

L'actuelle loi stipule seulement une suspension de permis de conduire de trois à six mois en cas de conduite en état d'ivresse.

La session bimestrielle du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN, Parlement chinois) s'est tenue mercredi à Beijing. Une série de projets de loi, d'amendements et de rapports sont au programme de la réunion.


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va imposer des droits anti-dumping sur les fécules de pomme de terre importées d'UE
Commémoration du premier anniversaire du séisme de Yushu
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde
Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)
La crise nucléaire au Japon et l'avenir de l'énergie nucléaire