Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 09.03.2011 08h13
Des suggestions faites par des amis étrangers sur le XIIe plan quinquennal

« Nous souhaitons faire des suggestions constructives et applicables »

Pour Adam Dunnett, directeur général de la Chambre de commerce européenne en Chine, les journées chargées sont monnaie courante depuis cinq ans. Mais, ces trois derniers mois ont été un peu particuliers. En d'autres termes, il était extrêmement occupé : il a assisté à des dizaines de réunions toutes catégories confondues et échangé d'innombrables courriels et coups de fil. À la fin, il a pu élaborer un document bilingue en chinois et en anglais, long de 62 pages. Ce document qu'il a soumis à la Commission d'État pour le développement et la réforme de la Chine comporte les suggestions qu'il a formulées sur le XIIe plan quinquennal. M. Dunnett le considère comme « l'un des travaux dont il est le plus fier » depuis son arrivée à la Chambre.

Tout a commencé quand ladite commission avait lancé le 2 novembre dernier sur son site Internet un appel aux suggestions et remarques sur le XIIe plan quinquennal. Cela a été une grande campagne de collecte d'opinions, ouverte également aux personnalités, entreprises et experts étrangers ainsi qu'aux organisations internationales. Des médias étrangers, sensibles à ce geste, ont indiqué que bien que des personnalités étrangères fussent invitées dans le passé à faire des suggestions et remarques pour l'élaboration des plans quinquennaux, c'est la première fois que des entreprises étrangères sont sollicitées. La Chambre de commerce européenne figure parmi celles qui ont répondu à l'appel le plus activement.

Selon la logique courante, soumettre des suggestions sur le XIIe plan quinquennal est sans aucun doute une occasion d'or pour une entreprise étrangère implantée en Chine de faire connaître ses propres attentes, ses insatisfactions, voire ses « plaintes ». Mais, M. Dunnett souligne que son organisation ne parle pas au nom d'une quelconque société européenne en Chine en particulier. Les éléments du document ont reçu l'accord unanime de l'ensemble des membres du groupe de travail.

La chambre édite chaque année un rapport intitulé « Suggestions des entreprises européennes en Chine » pour formuler ses opinions, suggestions et requêtes sur l'environnement d'investissement au nom de ces entreprises. Mais, M. Dunnett estime qu'il ne suffit pas de faire, de façon simpliste, un tri du contenu de ce rapport annuel pour lister les éléments retenus comme suggestions pour le XIIe plan quinquennal.

Ce que la Chambre de commerce européenne souhaite présenter au gouvernement chinois n'est pas seulement de belles paroles ; « nous souhaitons faire des suggestions constructives et applicables ».

Andrew Michael Spence, prix Nobel d'économie : Faire des suggestions sur le XIIe plan quinquennal de l'angle de vue international

Au cours de l'élaboration du XIIe plan quinquennal, Edwin Lim, ancien haut fonctionnaire de la Banque mondiale, premier représentant principal du bureau de la Banque mondiale en Chine, a été chargé de solliciter les opinions des lauréats du prix Nobel Andrew Michael Spence et Peter Diamond, ainsi qu'à des économistes de renommée internationale.

M. Spence a expliqué qu'il prend part à un projet d'étude depuis plusieurs années. Dans le cadre de ce projet, à la demande des départements du gouvernement chinois, il fournit souvent des conseils de politique. Son travail le plus récent consistait à formuler des suggestions et à fournir des expériences réussies pour l'élaboration du XIIe plan quinquennal de l'angle de vue international.

« Le groupe du projet sollicite des opinions de par le monde. Chacun de nous met sur papier ses opinions et les transmet. Nos suggestions seront publiées en Chine sous forme de livre dans le courant de l'année », a-t-il déclaré.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des dirigeants chinois appellent à se préparer à surmonter des difficultés et des risques
Hu Jintao appelle au maintien de la stabilité et à la réalisation de la réforme au Tibet
Priorité à la prospérité de la population
L'augmentation du budget de l'armée chinoise est irréprochable
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...