Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 03.03.2011 16h56
Chine : le plus haut organe consultatif politique convoque sa session annuelle

La quatrième session du 11e Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC), le plus haut organe consultatif politique de Chine, s'est ouverte jeudi au Grand Palais du Peuple à Beijing.

Plus de 2 000 membres du Comité national de la CCPPC, venus de tout le pays, discuteront des questions importantes relatives au développement de la nation durant la session annuelle, qui prendra fin le 13 mars.

Après la réunion d'ouverture qui a commencé à 15h00, le président du Comité national de la CCPPC, Jia Qinglin, a fait un rapport d'activité du Comité permanent du Comité national de la CCPPC en 2010.

"L'année dernière, la CCPPC a apporté d'importantes contributions en répondant à une variété de risques et de défis, en faisant la promotion d'un développement économique et social sain et rapide, et en formulant de manière scientifique le douzième plan quinquennal", a indiqué Jia.

Il a déclaré que la CCPPC avait également apporté des contributions importantes au développement pacifique des relations entre les deux rives du détroit de Taiwan et à l'augmentation des contacts amicaux à l'étranger de la Chine.

Les hauts dirigeants d'Etat et du Parti communiste chinois (PCC), Hu Jintao, Wu Bangguo, Wen Jiabao, Li Changchun, Xi Jinping, Li Keqiang, He Guoqiang et Zhou Yongkang étaient présents lors de la réunion d'ouverture.

Créée en 1949, la CCPPC est composée des membres d'élite de la société chinois prêts à servir le "think tank" du gouvernement chinois et des organes législatifs et judiciaires du pays.

En tant que forum ouvert où le PCC au pouvoir, les partis non communistes et les gens sans étiquettes politiques discutent des affaires d'Etat librement et sur un pied d'égalité, la CCPPC est une manifestation de la démocratie socialiste de la Chine.


[1] [2] [3]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Arrivée à Beijing de la première délégation de la CCPPC
La Chine envoie des transporteurs militaires pour rapatrier ses ressortissants en Libye
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence