Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 25.01.2011 16h31
Des cadres plus jeunes pour les postes-clés de l'APL

L'Armée Populaire de Libération a récemment annoncé sa dernière série de nominations de haut niveau, et certains des postes-clés ont été attribués à des cadres plus jeunes et mieux formés professionnellement.

Le Ministère de la Défense nationale a confirmé dimanche sur son site internet que les quatre quartiers généraux de l'armée auraient de nouveaux visages à leurs postes-clés.

Liu Guozhi, âgé de 50 ans, est ainsi le nouveau Directeur adjoint du Département Général de l'Armement de l'APL. Liu Guozhi est considéré comme « un exemple rare de jeune cadre militaire occupant un poste de commandement militaire d'un niveau régional majeur », a rapporté lundi le Chongqing Evening News.

Le journal hongkongais Wei Wei Po fait référence à lui en tant qu'expert de pointe dans le domaine des technologies nucléaires, qui a servi en tant qu'académicien à l'Académie Chinoise des Sciences en 2009. Il remplace Han Yanlin, âgé de 62 ans, lieutenant général, a précisé dimanche le Southern Metropolis Daily.

Wei Fenghe, âgé de 56 ans, lieutenant général et ancien Chef du Personnel à la Deuxième Force d'Artillerie de l'APL, est désormais le plus jeune diercteur adjoint du Département Général du Personnel de l'APL.

Liu Yuan, âgé de 60 ans, fils de l'ancien Président Liu Shaoqi, est quant à lui devenu commissaire politique du Département Général de la Logistique de l'APL la semaine dernière. Il a travaillé comme cadre de niveau village dans les années 1980 et a servi au Quartier Général des Forces de Gendarmerie et à l'Académie des Sciences Militaires de l'APL avant sa récente promotion.

Selon la loi sur les Officiers en Service Actif, les directeurs adjoints des régions de commandement militaire les plus importantes ne doivent pas être âgés de plus de 63 ans. Les nouvelles nominations montrent que les cadres militaires de haut niveau chinois deviennent plus jeunes, plus professionnels et ont une expérience du terrain plus étendue, ont dit les observateurs.

Wen Wei Po a indiqué que ces nouveaux chefs ont de l'expérience dans les forces de base, et une solide formation en recherche scientifique et universitaire.

Li Daguang, un expert militaire à l'Université de la Défense Nationale de l'APL, a dit lundi au Global Times que les cadres militaires de haut rang actuels sont beaucoup plus jeunes que certains qui ont servi dans les années 1980, mais que l'APL a toujours besoin d'attirer des cadres plus jeunes et mieux instruits pour préserver les plans de modernisation du pays.

« L'âge moyen des cadres militaires est plus élevé que celui des fonctionnaires locaux, ce qui signifie qu'il reste beaucoup de chemin à faire pour que l'armée ait une direction plus jeune et plus expérimentée », a dit M. Li.

« Une armée moderne a besoin de cadres ayant une formation plus élevée, dont la structure de connaissances correspond au développement d'une défense nationale moderne », a ajouté M. Li.

À la fin de 2010, la Chine comptait plus de 100 cadres de gouvernement de niveau provincial qui étaient nés après les années 1960 et qui servent d'épine dorsale aux gouvernements locaux, selon le Qilu Evening News, journal du Shandong.

La plupart de ces cadres ont obtenu leur expérience professionnelle dans des organismes du Parti, à la Ligue de la Jeunesse Communiste, dans les entreprises publiques, les universités et les instituts de recherche, avait rapporté plus tôt China News Service (CNS).

Liu Junsheng, de l'Université des Sciences Politiques et de Droit de la Chine, a dit à CNS que ces cadres étaient âgés de moins de 43 ans en moyenne, quand ils ont été choisis la première fois comme cadres de niveau provincial.

Procéder à des nominations de cadres militaires à des positions importantes est habituel avant chaque Congrès National du Parti communiste Chinois (PCC), cela afin de renforcer le contrôle du Parti dans l'armée, a dit le Sing Tao Daily de Hong Kong.

Ce principe trouve sa base dans les Règlements sur le Travail Politique de l'APL, d'après lesquels le PCC détient un pouvoir absolu sur l'APL, dont la plus haute direction et les plus hautes autorités de commandement appartiennent au Comité Central du PCC et à la Commission Militaire Centrale.

Mais d'après M. Li, expert militaire, ces nouvelles nominations sont des « mesures de travail normales ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?