Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 14.01.2011 15h37
La Chine fait face à quatre menaces provenant de ses alentours

En 2010, les signes de détérioration ont surgi dans l'environnement de sécurité aux alentours de la Chine et le pays fait face à quatre grandes menaces : l'affaiblissement de la confiance politique mutuelle avec les pays environnants, du fait du retour des Etats-Unis en Asie, la tension des relations entre la République populaire démocratique de Corée (RPDC) et la République de Corée, l'aggravation des différends maritimes, et la mise en vedette du problème des eaux et d'autres problèmes de sécurité non conventionnels, selon le « Livre bleu sur l'Asie-Pacifique» publié le 12 janvier par l'Académie des Sciences sociales de Chine (ASSC).

Les experts ont indiqué que la Chine ne connaîtra plus une période d'exploration stable comme la première décennie de ce siècle et l'environnement de ses alentours va entrer dans une période d'agitation pour une longue période à venir.

Du point de vue général, le retour des Etats-Unis en Asie fait peser une grande menace pour la sécurité environnante de la Chine, a estimé le Dr Zhang Ji, directeur du Bureau d'Etude de la Sécurité et de la diplomatie de l'ASSC, en ajoutant que les Etats-Unis ont utilisé les différends existant depuis longtemps dans les environs de la Chine et les incidents de sécurité imprévus pour intensifier leur coopération militaire bilatérale et multilatérale et tenir fréquemment des manoeuvres militaires maritimes. Tout cela a augmenté la force centrifuge des pays environnants à l'égard de la Chine et affaibli la confiance politique mutuelle de certains pays envers la Chine, a dit le Dr Zhang. Voilà la cause principale qui explique les agitations de la situation de sécurité aux alentours de la Chine en 2010.

Ensuite, le point le plus faible de la sécurité aux environs de la Chine est l'Asie du Nord-Est et la situation de la Péninsule coréenne est la girouette de la situation de sécurité régionale. En 2010, du fait de l'incident du navire « Cheonan » et de l'échange de tirs d'artillerie sur l'île de Yeonpyeong, la Péninsule coréenne a connu sa crise la plus grave après l'armistice de 1953. Ce qui a aggravé la tension des relations entre la RPDC et la Corée du Sud et posé une très grande menace sur la sécurité en Chine et en Russie.

Troisièmement, les différends maritimes constituent une grande source de tension pour la situation de sécurité aux environs de la Chine. Depuis l'année dernière, les Etats-Unis et les pays environnants de la Chine ont contesté l'affirmation chinoise selon laquelle « la Mer de Chine méridionale touche aux intérêts essentiels de la Chine » et les Etats-Unis en ont profité pour intervenir dans les différends sur la Mer de Chine méridionale et, après la collision entre deux patrouilleurs japonais et un bateau de pêche chinois au large des îles Diaoyu, les Etats-Unis ont inclu les îles Diaoyu dans la sphère d'application du Traité de sécurité nippo-américain. Dans le futur, du fait que la stratégie de la Chine sur les mers profondes a déjà touché aux intérêts américains en Asie-Pacifique, voire dans le monde, les pays environnants pourraient former une communauté d'intérêts sur les problèmes maritimes pour résister à la Chine, en profitant du retour des Etats-Unis en Asie-Pacifique, et les forces potentielles d'une telle communauté d'intérêts pourraient augmenter considérablement. Ainsi, l'environnement de sécurité maritime de la Chine empirera davantage et la pression que la Chine subira sur sa stratégie des mers profondes deviendra permanente.

En outre, les problèmes de la sécurité non conventionnelle constituent aussi un facteur important pour la stabilité du pouvoir d'un Etat et des relations entre Etats. En 2010, les conflits entre la Chine et les pays de l'Asie du Sud-Est sur le fleuve Mékong, les différends entre la Chine et l'Inde sur les ressources hydrauliques de la rivière Brhamapoutre (Yarlungzangbo en Chine), ainsi que les efforts faits par la Chine pour aider le Pakistan à installer ses sinistrés et à reconstruire son pays, après les inondations exceptionnelles au Pakistan, sont autant de grandes épreuves pour la diplomatie publique de la Chine.

Selon le livre bleu, bien que le temps finira par prouver que la voie de la Chine est une voie de redressement pacifique, la Chine devra passer par une période de transition, avant que cela soit reconnue et, durant cette période de transition, la Chine connaîtra inévitablement des agitations dans l'environnement de ses alentours et cela deviendra une situation permanente pour une longue période à l'avenir.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Ainsi donc... il faut se demander ce que recherche les USA et les Occidentaux (France, Ita...
Excellente analyse. Il existe de nombreuses revues présentant l"optique américaine de...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?