Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 11.01.2011 11h35
Le président chinois annonce une lutte énergique contre la corruption et juge la situation "sérieuse"

Le président chinois Hu Jintao a déclaré lundi que le Parti communiste chinois (PCC) et le gouvernement chinois vont intensifier la lutte contre la corruption grâce à une plus grande détermination et à plus de mesures énergiques, étant donné que la situation reste "sérieuse".

Prononçant lundi un discours lors d'une session plénière de la Commission centrale de Contrôle de la Discipline du PCC, un organe de lutte anti-corruption du parti, le président a indiqué que tout travail devait être fait en conformité avec les intérêts fondamentaux de la majorité du peuple.

Hu Jintao, qui est également secrétaire général du Comité central du PCC, a précisé que les problèmes ayant sérieusement porté atteinte aux intérêts publics et suscité des plaintes au sein de la population devaient être résolus afin d'assurer une justice sociale.

Il a ajouté que des efforts devaient être faits pour renforcer la relation entre le parti et le peuple et encourager ce dernier à jouer un rôle plus actif dans la lutte contre la corruption.

Il a par ailleurs promis de "lutter rigoureusement contre le manquement aux devoirs et de sanctionner sévèrement les fonctionnaires corrompus", afin de gagner la confiance du peuple.

Le président a reconnu que des problèmes majeurs persistaient dans la lutte contre la corruption et les efforts visant à bâtir un gouvernement intègre, et a fait part de l'état " sérieux de la situation et des difficiles missions à venir".

Il a appelé à renforcer la contrôle de la mise en application des principales politiques et mesures du gouvernement central et du parti et la promotion du travail intègre auprès des fonctionnaires.

Hu Jintao a également demandé d'intensifier les efforts pour établir un système de prévention et de sanction de la corruption.

"Plus d'efforts doivent être faits pour enquêter sur le manquement aux devoirs dans les industries et les postes clés", a déclaré le président, mettant l'accent sur la supervision des procédures de promotion des responsables locaux, afin de prévenir les abus de pouvoir et autres actes de corruption.

Plusieurs hauts dirigeants chinois, dont Wu Bangguo, Wen Jiabao, Jia Qinglin, Li Changchun, Xi Jinping et Zhou Yongkang, ont assisté à cette session, présidée par He Guoqiang, chef de l'agence anti-corruption du PCC.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Rencontre entre les chefs de la défense chinoise et américaine
La Chine a réalisé son objectif quinquennal en matière d'économie d'énergie
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes
Une décennie de défis en perspective pour la Chine
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?