Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 07.01.2011 09h03
Réchauffement des relations sino-allemandes en 2010, selon des experts (INTERVIEW)

Les relations sino-allemandes se sont réchauffées en 2010, profitant à la fois aux deux pays et exerçant aussi une influence positive sur la scène internationale, selon des experts des deux pays.

"En 2010, les relations sino-allemandes se sont considérablement améliorées", a affirmé Thomas Heberer, professeur de sciences politiques et d'études est-asiatiques à l'Université de Duisburg-Essen, dans une interview exclusive accordée à Xinhua.

"Le gouvernement allemand a observé que l'économie allemande a affiché des taux élevés de croissance dus à l'accroissement des importations de la Chine, en particulier dans les secteurs automobile, chimique et des machines", a-t-il dit. "Cela a été l'une des principales raisons pour expliquer une sortie rapide de l'Allemagne de la crise financière mondiale".

Il a rappelé que la chancelière allemande Angela Merkel a mis l'accent sur le "niveau totalement nouveau " et la "nouvelle ère" des relations sino-allemandes au cours de sa visite en Chine en juillet dernier.

M. Heberer a également souligné que les deux pays avaient "sans aucun doute" un ensemble de valeurs différentes dans les domaines social et politique, mais "l'Allemagne devra considérer la Chine comme un partenaire plutôt qu'un adversaire".

"La seule voie pour surmonter de telles divergences est que les deux parties se concentrent sur les intérêts communs et les aspects communs de coopération, tels que la recherche des solutions concernant le changement climatique, les questions de sécurité internationale, l'utilisation efficace des ressources, etc", a estimé le professeur.

"Il y a un fort désir de la part de l'Allemagne d'aiguiser la conscience de la Chine en termes de responsabilité mondiale, et de collaborer avec la Chine pour trouver des solutions durables aux questions pressantes de notre temps. Espérons que ce sera la caractéristique de la coopération sino-allemande en 2011", a-t-il déclaré.

Gu Xuewu, directeur du Centre des études mondiales de l'Université de Bonn, a déclaré que la Chine et l'Allemagne ont montré une forte volonté d'approfondir leur coopération stratégique en 2010.

Il a indiqué que la coopération politique et économique entre les deux pays avaient exercé une influence globale sur la réduction du protectionnisme commercial.

"Ces deux pays, les deux plus grands exportateurs mondiaux, sont devenus l'épine dorsale du libre-échange mondial", a estimé M. Gu, ajoutant que "les relations sino-allemandes ont présenté une incidence dans le monde entier et dépassé le cadre bilatéral, ce qui est en effet une nouvelle tendance".

Mei Zhaorong, ancien ambassadeur de la Chine en Allemagne et maintenant chef de l'Institut sur le développement mondial du Centre de recherches du Conseil d'Etat chinois, a déclaré que les relations entre la Chine et l'Allemagne ont en effet connu des difficultés il y a quelques années, mais ont connu "un développement positif et en douceur" ces deux dernières années, et surtout en 2010.

"L'immense marché chinois a joué un rôle actif dans le redressement de l'Allemagne de la crise financière, a-t-il affirmé, en tant que deux grands pays ayant des excédents commerciaux, la Chine et l'Allemagne ont des intérêts communs et des points de vue similaires sur la réforme du mécanisme économique mondial".

M. Mei a indiqué qu'il y avait une reconnaissance grandissante en Allemagne qu'il serait difficile de résoudre les principales affaires internationales, en particulier les questions de gouvernance économique mondiale, sans la participation de la Chine.

"Bien sûr, les deux pays ont des différences, en particulier au niveau idéologique", a ajouté le diplomate chinois.

"Les médias et les groupes de réflexion des deux parties doivent intensifier leurs échanges afin de promouvoir la compréhension mutuelle et de réduire les erreurs de jugement et les préjugés. En plus, ces échanges doivent être effectués dans différents domaines et à différents niveaux", a-t-il souligné.

Par Han Mo, Zheng Qihang

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Obama discute avec le ministre chinois des AE de la prochaine visite du président chinois
La Chine reçoit une invitation de l'Iran à visiter ses usines nucléaires
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse