Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 05.01.2011 16h45
Wang Baofu : la fin de l'embargo sur les armes serait bénéfique à la relation sino-européenne

« L'embargo sur les armes de l'Union européenne (UE) envers la Chine depuis plus de vingt ans pourrait être levé au début 2011, d'après Catherine Ashton et des sources concordantes à Bruxelles », a révélé le Figaro il y a quelques jours.

« À titre personnel, je pense que cela reste un peu difficile. Ce n'est qu'une information dans les médias, non une déclaration officielle. L'UE est un organisme de 27 pays, et les différends internes sont vastes. Certains pays sont d'accord, d'autres luttent contre cette politique. Il est difficile d'obtenir une opinion identique », estime Wang Baofu, professeur à l'Université de la Défense nationale de Chine.

« Les États-Unis restent opposés à la fin de l'embargo. À chaque fois que l'UE en discute, les États-Unis se livrent à des menaces. Si l'UE lève l'embargo sur les armes envers la Chine, les États-Unis mettront fin à plusieurs coopérations militaires avec certains pays européens. Le Japon s'y oppose aussi. Il sera donc délicat de résoudre ce problème en 2011 ».

À propos de l'influence de l'embargo, M. Wang déclare que « ce n'est pas seulement une décision militaire, mais aussi une décision politique. Il s'agit d'un obstacle politique à la relation sino-européenne, mais cela a peu d'impact sur le développement militaire chinois ».

« Cette interdiction a commencé il y a 21 ans, et depuis la deuxième moitié des années 1990, plusieurs pays, dont l'Allemagne et la France, ont proposé de l'annuler, mais des pays d'Europe de l'Est n'étaient pas d'accord. Cela entrave sérieusement le développement de la relation sino-européenne », analyse M. Wang.

« Si l'embargo sur les armes peut prendre fin en 2011, cela promouvra la relation sino-européenne. L'UE est le premier partenaire commercial de la Chine, la résolution de ce problème serait très bénéfique ».

« La Chine a déjà établi un système complet d'industrie pour sa défense nationale. Même avec la fin de l'embargo, elle n'achètera pas brusquement des armes en grande quantité. Les États-Unis ont tort de s'inquiéter à ce sujet », assure-t-il.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le froid intense se poursuit au sud de Chine
L'Année d'amitié sino-pakistanaise lancée à Islamabad
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse