Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 30.12.2010 16h01
Les autorités s'engagent à amplifier le combat contre la corruption

Les autorités ont promis de plus grands efforts dans leur combat contre la corruption tout en admettant que le problème est " toujours très grave ", après avoir publié mercredi des chiffres qui ont montré qu'un total de 113 000 fonctionnaires ont été punis de janvier à novembre pour corruption, en hausse de 6% d'une année sur l'autre.

Les fonctionnaires qui sont sur la ligne du front de la campagne anti-corruption ont promis de travailler plus dur pour résoudre le problème et pour gagner la confiance du public après que le bureau d'information du Conseil des Affaires d'État ait publié le premier livre blanc du pays sur le combat contre la corruption, une initiative qui a été bien accueilli par les experts, comme une étape vers plus d'ouverture.

Des 113 000 fonctionnaires qui ont été punis, 4 332 ont été remis aux autorités judiciaires pour enquête postérieure, a dit Wu Yuliang, secrétaire général de la Commission Centrale pour l'inspection de la discipline (CCID) du Parti Communiste Chinois (PCC), lors d'une conférence de presse.

Les autorités disciplinaires à travers le pays ont placé 119 000 cas liés à la corruption sous investigation lors des 11 premiers mois de l'année a-t-il dit, en augmentation de 3% par rapport à la même période de l'année dernière.

M. Wu a également dit que la CCID a fait, et continuera à faire, des efforts pour réduire le nombre de voitures achetées et employées par le Parti et les organes gouvernementaux de tout le pays.

Comparé à l'année dernière, le Parti et les services gouvernementaux à travers le pays ont réduit leurs dépenses en voyages à l'étranger, achats de véhicules et réceptions de 5,7 milliards de yuans (860 millions de Dollars US). Cependant, la quantité exacte d'argent réellement dépensée n'a pas été révélée.

M. Wu a dit que le PCC et le gouvernement central ont une compréhension claire du problème de la lutte anti-corruption, et ont adopté des mesures résolues pour limiter la corruption.

La publication du livre blanc a pour but de montrer les efforts de la Chine pour aborder le problème à la communauté internationale, a-t-il dit.

Le livre blanc a indiqué que les efforts de la Chine pour combattre la corruption et établir un gouvernement propre ont obtenu des résultats notables.

Il a cité une enquête du Bureau National des Statistiques disant que 83,8% des Chinois pensaient que la corruption avaient été réduite en 2010, contre 68,1% en 2003.

Mais il a reconnu que le pays est encore confronté à une "mission de longue haleine, compliquée et laborieuse de lutte contre la corruption", avec des conflits sociaux en augmentation depuis que le pays a connu des changements spectaculaires, sachant aussi que les idées et les concepts des personnes ont changé.

Le rapport aidera à éliminer les parti-pris et malentendus au sujet de la bataille anti-corruption de la Chine, car il détaille les réalisations et les problèmes, a indiqué He Zengke, un chercheur au Bureau Central de compilation et de traduction, un important institut de recherche sur le marxisme et la politique chinoise.

"Cela permettra aux gens de développer une vision correcte, objective et complète de la Chine", a-t-il dit.

Cependant, tout en se demandant pourquoi le pays continue à voir un nombre si élevé de fonctionnaires corrompus, M. Zhu a égalemant dit que les fonctionnaires bénéficient toujours d'une puissance excessive".

"En attendant, le public manque de moyens efficaces pour contrôler les fonctionnaires", a-t-il dit. "Et je pense que les sanctions infligées à la plupart des fonctionnaires corrompus sont toujours trop légères".

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un vice-Premier ministre chinois souligne le rôle des finances dans le contrôle macro-économique
Chine : les bénéfices des grandes entreprises industrielles en hausse de 49,4% pour les onze premiers mois
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher