Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 20.12.2010 08h13
La Chine qualifie la situation de la péninsule coréenne d'"extrêmement précaire, compliquée et sensible"

Le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Zhang Zhijun a déclaré samedi que la Chine était profondément préoccupée et inquiète de la situation de la péninsule coréenne, qui est extrêmement précaire, compliquée et sensible.

Zhang Zhijun a fait cette remarque dans une déclaration sur la position chinoise vis-à-vis de la situation actuelle.

La Chine, selon le vice-ministre, a rappelé à plusieurs reprises aux parties concernées que les peuples des deux parties de la péninsule coréenne deviendraient les premières victimes, en cas d'affrontement sanglant.

Le bain de sang et les conflits n'aboutiront qu'à une tragédie nationale entre les compatriotes et frères de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) et de la République de Corée, menaceront la paix et la stabilité régionales, et affecteront les pays voisins.

La Chine ont fait d'énormes efforts diplomatiques avec la RPDC, la République de Corée, ainsi que les autres parties concernées à travers plusieurs canaux, en vue d'éviter la détérioration de la situation.

Le conseiller d'Etat chinois Dai Bingguo a effectué une visite urgente les 27 et 28 novembre en République de Corée, puis une autre les 8 et 9 décembre en RPDC.

Lors de ses entretiens avec les dirigeants des deux parties, Dai Bingguo a appelé ceux-ci à la retenue et au calme, à reprendre les négociations, et à éviter toute activité susceptible d'aggraver les relations, a fait savoir Zhang Zhijun.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a convoqué récemment en urgence les ambassadeurs de la RPDC et de la République de Corée en Chine, pour réaffirmer la position et les propositions de la Chine, a-t-il ajouté.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et l'Inde conviennent de sauvegarder la paix sur la frontière
Chine : les IDE en hausse pour le 16e mois consécutif en novembre
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo