Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 14.12.2010 13h05
La Chine et le Cambodge s'engagent à établir un partenariat stratégique global

La Chine et le Cambodge ont convenu lundi d'établir un partenariat stratégique global de coopération et de renforcer leur coopération bilatérale.

Le consensus a été conclu lors d'un entretien entre le Premier ministre chinois Wen Jiabao et le Premier ministre cambodgien Hun Sen au Grand Palais du Peuple à Beijing.

"Face à la situation régionale et internationale complexe, la Chine et le Cambodge devraient partager les opportunités et s'associer pour relever les défis et promouvoir la paix et le développement", a souligné Wen Jiabao.

Selon le Premier ministre chinois, la Chine et le Cambodge ont eu des relations bilatérales étroites au cours des récentes années, caractérisées par des échanges fréquents de haut niveau, une coopération étroite concernant les préoccupations majeures des deux pays et les intérêts communs, une augmentation de la confiance politique mutuelle et l'élargissement de la coopération pragmatique.

Hun Sen a apprécié le soutien et l'aide à long terme de la Chine au Cambodge, tout en ajoutant que son pays souhaite maintenir des contacts étroits avec la Chine à tous les niveaux, renforcer la confiance mutuelle et approfondir la coopération globale.

Selon Hun Sen, le Cambodge continuera à adhérer à la politique d'une seule Chine et à respecter la souveraineté et l'intégrité territoriale de cette dernière.

Wen Jiabao a invité le Cambodge à profiter pleinement de l'accord de libre-échange entre la Chine et l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) et à élargir ses investissements en Chine.

Le gouvernement chinois encourage les entreprises chinoises à investir davantage au Cambodge et à contribuer à la construction de zones économiques spéciales locales, a fait savoir Wen Jiabao, qui a indiqué que la Chine chercherait à élargir la coopération avec le Cambodge dans les domaines de l'agriculture, de la construction des infrastructures, des finances et des ressources humaines, tout en lui offrant son aide.

Le Premier ministre chinois a appelé les deux parties à augmenter leur commerce bilatéral à 2,5 milliards de dollars d'ici 2015. Pour le premier semestre de l'année, le volume du commerce bilatéral s'est élevé à 627 millions de dollars, en hausse de plus de 37%.

Hun Sen a déclaré que son pays souhaitait accueillir les investissements chinois et comptait exporter des produits agricoles vers la Chine.

Wen Jiabao a aussi appelé les deux pays à renforcer leur coordination dans le cadre de divers mécanismes régionaux et à faire face aux menaces de sécurité non-traditionnelles, afin de maintenir la paix et la stabilité régionales.

Après leur entretien, les responsables des deux pays ont signé 13 accords de coopération dans les domaines de l'énergie, de la construction d'infrastructures, des finances et des affaires consulaires.

Hun Sen effectue, du 13 au 17 décembre, sa troisième visite officielle en Chine depuis sa prise de fonction. Outre Beijing, il se rendra ensuite dans la municipalité de Tianjin (nord) et dans la province du Jiangsu (est).

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Editorial du «Quotidien du peuple»: inauguration du 12e plan quinquennal
La Chine disposée à coopérer avec l'UE sur le contrôle du commerce mondial des armes
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
La plupart des membres de la communauté internationale ne soutiennent pas la décision erronée du jury du prix Nobel de paix
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La France mène une diplomatie des « commandes » et les nouveaux pays émergents en sont la cible
Qu'est-ce qui se cache derrière le "sacre" de Liu Xiaobo ? (COMMENTAIRE)