100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 26.10.2010 16h16
La Chine souhaite poursuivre sa coopération avec l'Afrique

La Chine va chercher une meilleure façon de coopérer avec les pays d'Afrique pour satisfaire leurs besoins, a annoncé lundi le Président du principal organisme de conseil politique de la Chine.

« Dans certains domaines-clés comme l'agriculture, les infrastructures, le développement des ressources humaines, les sciences et technologies et les échanges culturels et de peuple à peuple, nous devons introduire de nouvelles façons de coopérer afin de mieux satisfaire les besoins de la partie africaine, obtenir davantage de résultats pratiques et apporter plus de bénéfices aux peuples d'Afrique », a dit Jia Qinglin, Président du Comité National Chinois de la Conférence Politique Consultative du Peuple Chinois.

« Les relations sino-africaines sont désormais à un nouveau point de départ historique », a dit M. Jia aux ambassadeurs et fonctionnaires de pays africains et organisations internationales participant à Beijing à la réception marquant le 10e anniversaire du Forum sur la Coopération Chine-Afrique.

Lancé en octobre 2000, le forum, qui compte actuellement 50 Etats membres, a été désigné comme une plateforme de consultation collective et de dialogue.

Des statistiques du Ministère du commerce montrent que le commerce entre la Chine et les pays africains a fortement augmenté ces dix dernières années, passant de 10 milliards de Dollars en 2000 à 106,8 milliards de Dollars en 2008.

Ce montant est tombé à 90 milliards de Dollars US en 2009 du fait du ralentissement économique mondial, avant de grimper à 61,2 milliards de Dollars US pour la première moitié de cette année, en hausse de 65% par rapport à la même période de l'année dernière.

Nolana Ta Ama, Doyen du Corps Diplomatique Africain en Chine et Ambassadeur du Togo en Chine, a salué les efforts et réalisations de la coopération sino-africaine de ces dix dernières années.

« Nous espérons que la Chine poursuivra dans la voie de cette politique réussie », a-t-il dit en guise de remarque lors de l'ouverture de la réception.

Les investissements chinois en Afrique ont augmenté de 46% lors de ces dix dernières années, dans des domaines comme la préservation des ressources en eau, les centrales électriques et les technologies de la communication et de l'information.

Plus de 1 600 sociétés chinoises ont des investissements sur le Continent africain, stimulant la croissance et créant des milliers d'opportunités d'emploi pour les populations locales.

Yao Guimei, chercheur invité à l'Académie Chinoise des Sciences Sociales, a déclaré que le forum servait réellement de plateforme pour le renforcement de la compréhension mutuelle et favorisait la coopération entre la Chine et les nations africaines.

L'amélioration de la qualité des produits et de la crédibilité des entreprises favoriseront davantage encore les relations commerciales de la Chine avec les nations africaines, a ajouté M. Yao.

La Conférence Ministérielle du Forum se tient tous les trois ans, et quatre de ces réunions ont déjà eu lieu à ce jour.

Le Forum a également tenu un sommet en novembre 2006, quand le Président Hu Jintao a annoncé une série de propositions visant à fournir de l'assistance, accroitre les investissements et renforcer la coopération commerciale avec l'Afrique, dans l'espoir de bâtir un nouveau type de partenariat stratégique.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelles règles de détermination des peines pour les infractions en matière de cyberattaques
Rencontre à Beijing entre les PM Wen Jiabao et David Cameron
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)