100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 18.10.2010 07h58
Des Chinois manifestent contre le Japon pour défendre la souveraineté de leur pays sur les îles Diaoyu

Des milliers de Chinois sont descendus dans la rue samedi dans plusieurs villes pour défendre la souveraineté de leur pays sur les îles Diaoyu, à la suite du litige récent avec le Japon à propos de cette région.

Plus de 2 000 personnes ont commencé à se rassembler dans le centre-ville de Chengdu, la capitale de la province du Sichuan (sud-ouest), vers 14H00, en brandissant des banderoles et en criant "Défendez les îles Diaoyu", "Luttez contre le Japon" et d'autres slogans.

Des personnes ont rejoint la manifestation, et le cortège a traversé les grandes artères de la ville, tandis que certain manifestants distribuaient des drapeaux chinois.

Les manifestants se sont dispersés vers 15H30 dans le calme et sans violence.

Dans la ville de Xi'an, la capitale de la province du Shaanxi (nord-ouest), des milliers d'étudiants ont défilé, tout en brandissant des drapeaux et des banderoles au cri de slogans tels que "Les îles Diaoyu appartiennent à la Chine" et "Boycottez les marchandises japonaises".

Les protestants chantaient l'hymne national chinois en marchant pacifiquement.

Lorsque des manifestants ont essayé de s'introduire dans une boutique de vêtements de sport de la marque japonaise Mizuno, des agents de la police anti-émeutes sont arrivées sur place afin de contrôler la situation.

Toutes les boutiques japonaises sur les lieux des manifestations ont été fermées préventivement, indique la police locale.

A Zhengzhou, la capitale de la province du Henan (centre), des étudiants se sont réunis sur une place du centre-ville vers 14H00 avant de défiler à travers la ville, en criant "Vive la patrie" et "Rendez les îles Diaoyu à la Chine".

Certains protestants ont expliqué qu'ils avaient eu vent de la manifestation sur Internet et qu'ils s'étaient rassemblés volontairement.

Les étudiants sont repartis vers 16H40 et sont retournés au campus, mettant fin à cette manifestation de plus de trois heures.

La police était postée le long des rues autour des manifestations et aucun affrontement n'a eu lieu.

Les relations sino-japonaises restent tendues après une collision entre deux patrouilleurs des garde-côtes japonais et un chalutier chinois, le 7 septembre, en mer de Chine Orientale au large des îles Diaoyu, dont la Chine revendique la souveraineté.

A Tokyo, des groupes de droite ont l'intention de mobiliser 3 000 personnes pour un rassemblement devant l'ambassade de Chine afin de "clarifier l'attitude japonaise sur la question", selon un article sur ifeng.com.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine accorde l'importance au rôle positif de la religion dans la promotion de l'harmonie sociale
La Chine souhaite résoudre ses désaccords avec l'Europe
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?