100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 16.09.2010 16h20
La Chine promet de punir plus sévèrement les infractions liées à la sécurité alimentaire

Quatre organes gouvernementaux viennent de publier conjointement mercredi une circulaire appellant d'urgence à la mise en place d'une campagne de répression « à haut voltage », en plus de davantage de sanctions sévères contre les infractions liées à la sécurité alimentaire.

D'après le document, en plus des dommages causés et du montant d'argent concerné, les tribunaux chinois devront aussi se pencher sur la culpabilité subjective des accusés, les méthodes délictueuses employées et les effets négatifs que leur comportement aura pu avoir sur les différents marchés, quand ils infligeront une condamnation aux criminels.

Les multi-récidivistes, les cerveaux de groupes criminels et les affaires ayant eu pour résultat de graves dommages à la population ou des ventes sur une grande échelle, devront être punis « de manière stricte », en accord avec les lois et règlements, a précisé la circulaire.

« Ceux qui méritent la peine de mort devront être condamnés à mort sans la moindre hésitation », dit-elle encore.

La circulaire a également promis des sanctions plus dures pour les fonctionnaires gouvernementaux qui accepteront des pots-de-vin et protègeront ou ne s'occuperont pas des personnes coupables d'infractions en matière de sécurité alimentaire.

« D'une manière générale, les fonctionnaires qui seront impliqués dans des infractions en matière de sécurité alimentaire ne devront pas bénéficier de sursis ou être exemptés de sanctions pénales », a encore dit le document.

De plus, la circulaire incite les services de police de prendre des mesures efficaces pour résoudre rapidement les affaires de sécurité alimentaire et de les transmettre aux organes du Parquet en temps utile.

Le document a été publié conjointement par la Cour Suprême Populaire, le Parquet Suprême Populaire, le Minsitère de la Sécurité Publique et le Ministère de la Justice.
La sécurité alimentaire est devenu un souci dans le pays tout entier à la suite d'une série d'incidents liés à la sécurité alimentaire, dont des contaminations d'aliments et l'utilisation illégale d'ingrédients et additifs interdits dans la production alimentaire.

On se souvient du scandale du lait contaminé à la mélamine en 2008, qui avait causé la mort de six jeunes enfants et rendu malades 300 000 autres après qu'ils aient été nourris avec une préparation alimentaire infantile contaminée.

L'un des plus récents scandales majeurs a impliqué une marque d'huile alimentaire, qui s'est révélée contenir des substances pouvant provoquer le cancer.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao rencontre le président de la Banque mondiale
L'élan économique chinois assuré par le plan de relance
L'alliance entre la politique et le commerce - tumeur maligne de la justice sociale
Les syndicats français défendent la retraite à 60 ans
Ce n'est qu'en disant la vérité que la voix de la Chine fera plus autorité
Présenter une Chine variée à l'Europe
La croissance chinoise se fait aussi avec les pays d'Afrique