100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 10.09.2010 08h11
La Chine conteste la gestion japonaise de l'incident du bateau de pêche chinois

La Chine a annoncé jeudi contester la gestion japonaise de la collision entre un bateau de pêche chinois et deux patrouilleurs japonais.


"La Chine n'acceptera jamais que le Japon applique ses lois nationales sur les navires de pêche chinois dans cette zone [au large des îles Diaoyu]", a indiqué Jiang Yu, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors de la conférence de presse régulière du ministère.


Elle a qualifié cette gestion d'"absurde, illégale et invalide".


Mme Jiang Yu a fait cette déclaration après que les garde-côtes japonais aient présenté le capitaine du bateau chinois devant des procureurs locaux, jeudi matin.


Deux patrouilleurs japonais sont entrés en collision avec un bateau de pêche chinois au large des îles Diaoyu mardi. L'accident n'a fait aucun blessé, mais le bateau chinois a été intercepté par les navires japonais.


"Nous souhaitons que la partie japonaise prenne pleinement conscience de la gravité de cet incident, et qu'elle libère l'équipage et le bateau chinois immédiatement afin d'éviter une éventuelle détérioration de la situation, et l'escalade [des tensions]", a souligné Jiang Yu.


La porte-parole a demandé à la partie japonaise de "garder la tête froide" sur cette question très sensible.


"Si elle n'est pas traitée de manière appropriée, la question va nuire sérieusement aux relations sino-japonaises", a-t-elle affirmé.


Jiang Yu a confirmé que la Chine avait envoyé un vaisseau chargé de la sécurité de l'administration de la pêche au large des îles Diaoyu.


"Cette action est conforme à la loi chinoise et vise à maintenir la pêche et à protéger la vie et les propriétés des pêcheurs chinois dans cette zone", a-t-elle expliqué.


Ces deux derniers jours, le ministère chinois des Affaires étrangères a protesté officiellement plusieurs fois auprès de la partie japonaise. L'ambassade de Chine à Tokyo a envoyé son personnel pour rendre visite à l'équipage, qui est en bonne santé.


"La détention illégale du bateau de pêche chinois et de son équipage par la partie japonaise a provoqué de fortes réactions parmi le peuple chinois", a poursuivi la porte-parole, appelant le Japon à faire face au sérieux et à la gravité de l'incident.


Soulignant que la Chine exerce une souveraineté incontestée sur les îles Diaoyu, Jiang Yu a affirmé que le désir et la détermination du gouvernement chinois de sauvegarder la souveraineté et l'intégrité territoriale étaient inébranlables.


C'est un fait que la Chine et le Japon sont divisés concernant la question de la souveraineté sur les îles Diaoyu, a-t-elle reconnu. Avant de conclure: "Nous continuons à affirmer que la question doit être résolue de manière appropriée par la négociation et sur la base du respect des faits".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois met l'accent sur l'importance de l'éducation
Xi Jinping : la Chine s'engage à créer un environnement d'investissement plus ouvert pour les entreprises étrangères
Présenter une Chine variée à l'Europe
La croissance chinoise se fait aussi avec les pays d'Afrique
Un été, témoin d'incessantes expulsions de Roms, qui « fait rougir la France »
Les liens sino-européens nagent encore dans l'incompréhension mutuelle
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France