100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 29.07.2010 07h54
La Chine nie avoir forcé les entreprises étrangères à transférer leurs technologies ferroviaires à grande vitesse

L'ingénieur en chef du ministère chinois des Chemins de fer He Huawu a réfuté mercredi les allégations selon lesquelles la Chine forcerait les entreprises étrangères à transférer des technologies quand celles-ci remportent des contrats pour travailler sur le réseaux à grande vitesse du pays.

Le réseau ferroviaire à haute vitesse de la Chine s'est développé rapidement, et l'innovation technologique indépendante basée sur les technologies existantes a aidé le pays à fabriquer des trains roulants à 350 km/h, a indiqué He Huawu lors d'une conférence de presse.

"La vitesse de 350 km/h n'est qu'une étape, nous visons actuellement une vitesse de 380 km/h pour la ligne ferroviaire Beijing-Shanghai", a-t-il fait remarquer.

La construction de la ligne ferroviaire de 1 318 kilomètres entre les deux métropoles chinoises a été lancée en 2008, et devrait s'achever d'ici 2012.

Le voyage en train entre les deux villes sera réduit à moins de cinq heures, contre dix heures actuellement.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Asean devient le quatrième partenaire commercial de la Chine
Une Chinoise tuée dans la bousculade meurtrière en Allemagne
Les facteurs non économiques du taux élevé de la mortalité maternelle en Afrique
Sûre de son bon droit, la Chine doit insister pour que l'OMC prenne en compte ses réclamations
La Chine est-elle prête à devenir une grande puissance en matière d'investissement ?
Chine : éventuelle hausse des prix des céréales due à leurs achats par des capitaux étrangers
Comment durcir la puissance douce de la Chine ?