100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 27.05.2010 16h33
Les dirigeants des partis politiques européens visitent une région rurale de Beijing
Zhang Yuhua, secrétaire du Comité de la Cellule générale du Parti (PCC) pour la campagne, présente la situation de Liuming Ying aux hôtes distingués.

Le 26 mai, après la fin du premier Forum interpartis Chine-Europe, les dirigeants et responsables de divers partis politiques européens sont arrivés dans la campagne de Liuming Ying, une région rurale située au sud de Beijing. Pendant cette visite de plus d'une heure, ils ont dialogué avec les dirigeants locaux et avec les résidents. Grâce à cette expérience, ils ont pu apercevoir le style des nouvelles régions rurales chinoises, tout en s'informant sur la structure de fonctionnement du Parti jusqu'aux échelons de base.

Plusieurs dizaines de dirigeants et responsables de divers partis politiques européens ont d'abord écouté avec intérêt une présentation de Zhang Yuhua, secrétaire du Comité de la Cellule générale du Parti communiste chinois (PCC) pour la campagne. Selon M. Zhang, la campagne de Liuming Ying est le premier village d'agriculture écologique en Chine. En dirigeant des organisations rurales du Parti, un quartier modèle a été construit avec agriculture haute technologie, élevage biologique, utilisation de l'énergie solaire et de biogaz et parc écologique.

Un haut responsable du parti communiste de République tchèque et de Moravie a partagé ses impressions sur le village : « Cela représente de manière excellente vos convictions. C'est un modèle de protection de l'environnement et de développement durable ».

Ils ont ensuite visité le quartier d'utilisation d'énergie solaire et de biogaz, où on leur a expliqué le processus technologique de récupération du biogaz, et ils ont pris des photographies.

Chez le villageois Meng Qingdong, les invités ont vu la méthode en application. « Le biogaz est plus efficace que le gaz naturel ordinaire, et cela nous prend moins de temps pour faire la cuisine », a expliqué M. Meng. Un responsable allemand est impressionné, parce qu'il avait travaillé dans le sud de la Chine dans les années soixante-dix, et il avait vu l'utilisation du biogaz à ce moment-là. « Chaque famille avait un étang qui en fabriquait, mais aujourd'hui, vous avez une immense station d'utilisation de biogaz pour toute la campagne. Je suis vraiment très heureux d'observer les grands changements des régions rurales de Chine », a-t-il déclaré.

La vice-présidente du Parti démocratique social d'Autriche s'intéresse beaucoup à la construction de la nouvelle région rurale. « J'ai visité un village proche de Xi'an il y a cinq ans, ce que je vois d'aujourd'hui est si différent que ce que j'ai vu la dernière fois. Les traditions et les modes varient dans chaque région, mais les villageois chinois sont toujours honnêtes et enthousiastes ». Elle a également donné un disque du Concert du Nouvel An de Vienne aux locaux, car « la musique est sans frontières, et elle nous aide à bien communiquer. Je veux offrir les meilleurs cadeaux à mes amis chinois », a-t-elle ajouté.

À l'approche du midi, les visiteurs sont entrés dans le parc de Liuming Ying. Certains parmi eux ont rejoint les villageois pour danser le Yanggo. Les sourires et les applaudissements qui ont suivi sont les meilleures preuves de l'amitié et de la compréhension qui caractérise la relation entre la Chine et l'Europe.

[1] [2] [3] [4] [5]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les dirigeants des partis politiques européens visitent une région rurale de Beijing
Protection de l'environnement : onze sociétés chinoises cotées en bourse manquent à leur parole
Avantages et inconvénients de la reconnaissance américaine du « statut d'économie de marché » de la Chine
Chute brutale de l'euro : la Chine continuera-t-elle à racheter les dettes publiques européennes ?
Expo 2010 Shanghai : on ne doit pas rater l'occasion de visiter le Pavillon collectif de l'Afrique
Désillusion du cinéma chinois à Cannes
La classe moyenne a besoin de reformes pour son développement