100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 07.05.2010 16h57
Visite de Kim Jong Il en Chine : la RPDC s'engage à la dénucléarisation

La République populaire démocratique de Corée (RPDC) s'engage à dénucléariser la péninsule de Corée, a affirmé Kim Jong Il, secrétaire général du Parti du travail de Corée et président de la Commission de la défense nationale de la RPDC, en visite en Chine du 3 au 7 mai.

La position de la RPDC sur la dénucléarisation de la péninsule de Corée reste inchangée, a-t-il indiqué lors de sa rencontre avec le président chinois Hu Jintao à Beijing.

La paix, la stabilité et la prospérité de la péninsule de Corée sont dans les intérêts communs de la Chine, de la RPDC et d'autres pays d'Asie du Nord-Est, ont estimé les deux dirigeants qui se sont engagés à conjuguer les efforts des deux pays pour réaliser la dénucléarisation de la péninsule en vertu de la déclaration conjointe publiée par les six parties concernées le 19 septembre 2005.

Les six parties, à savoir la Chine, les Etats-Unis, la RPDC, la République de Corée, le Japon et la Russie, doivent montrer leur sincérité et faire des efforts positifs pour faire avancer les pourparlers sur la dénucléarisation, ont fait savoir les deux dirigeants.

La RPDC va travailler avec la Chine pour créer des conditions favorables à la reprise des pourparlers à six qui avaient été lancés en 2003 et piétinent depuis avril 2009 après le retrait de la RPDC pour protester contre la condamnation de l'ONU sur ses essais nucléaires.

VISITE DANS DES VILLES D'OUVERTURE

Il s'agit de la 5ème visite de M. Kim en Chine depuis le début du siècle. En plus de Beijing, Il a également visité des zones de développement économique, des ports francs et des compagnies de haute technologie dans les villes de Dalian, de Tianjin et de Shenyang.

A chaque étape de sa tournée en Chine, M. Kim a affirmé avoir constaté les nouveaux acquis obtenus par le peuple chinois dans l'édification du socialisme à la chinoise.

Les progrès de la Chine encouragent fortement le peuple de la RPDC, a-t-il noté.

L'édification de la RPDC progresse de manière ordonnée dans divers domaines et la tâche principale du Parti du travail de Corée est d'améliorer le niveau de vie de son peuple, a-t-il fait savoir.

La RPDC accueille favorablement les investissements des entreprises chinoises conformément aux principes des avantages réciproques et va oeuvrer pour renforcer la coopération pragmatique entre les deux pays, a-t-il ajouté.

Lors de sa visite à Dalian, ville cotière chinoise en pleine croissance économique, M. Kim a indiqué que son pays allait s'inspirer des expériences de la Chine dans le redressement de son ancienne base industrielle.

AMITIE TRADITIONNELLE

Pendant l'entretien, le président chinois a fait l'éloge de l'amitié traditionnelle qui unit la Chine et la RPDC, affirmant que la Chine avait toujours considéré ses relations avec la RPDC d'un point de vue stratégique et à long terme. La Chine travaillera avec la RPDC pour faire progresser les relations afin de bénéficier aux deux peuples et contribuer à la paix régionale et à la prospérité commune.

Hu Jintao, également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a émis des propositions concernant le renforcement des relations bilatérales, mettant en avant le maintien des contacts de haut niveau, le renforcement de la coordination stratégique et de la coopération économique et commerciale, les échanges de personnel et une coordination approfondie dans les affaires régionales et internationales.

M. Kim s'est fait l'écho des propos du président chinois, s'engageant à développer les relations entre les deux pays.

Le gouvernement et le Parti du travail de la RPDC sont déterminés à maintenir les relations entre la Chine et la RPDC, qui connaissent une consolidation continue et un développement constant, a-t-il indiqué.

Kim Jong Il a également eu des entretiens séparés avec Wu Bangguo, président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois) , et le Premier ministre Wen Jiabao.

Le Premier ministre Wen a indiqué à Kim Jong Il que la Chine et la RPDC bénéficiaient d'une coopération et d'échanges actifs dans divers domaines et que sa visite contribuerait à approfondir davantage l'amitié qui unit les deux pays.

Wen Jiabao s'était rendu en RPDC en octobre dernier pour marquer le 60ème anniversaire de l'établissement des relations dipliomatiques entre les deux pays.

La Chine soutiendra, comme par le passé, le développement économique de la RPDC ainsi que ses efforts pour améliorer les conditions de vie de son peuple. La Chine est prête à partager ses expériences en matière de réforme et d'ouverture, a précisé le Premier ministre chinois.

Selon lui, la Chine et la RPDC bénéficient d'un grand potentiel en matière de coopération économique et commerciale. Il a appelé les deux pays à joindre leurs efforts au profit de grands projets de coopération, de la construction d'infrastructures dans les zones frontalières et de l'élargissement des champs de coopération, afin de bénéficier aux deux peuples.

Pendant sa rencontre avec Kim Jong Il, Wu Bangguo a indiqué que les relations bilatérales avaient soutenu des épreuves et s'étaient constamment développées ces 60 dernières années.

Ces entretiens entre les dirigeants des deux pays et leurs discussions sur les relations bilatérales sont d'une importance capitale pour le développement des relations entre la Chine et la RPDC dans l'avenir.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chang'e 2 photographie la baie des arcs-en-ciel
Guangzhou envisage d'annuler son service de transport gratuit face à l'affluence de nombreux voyageurs pour les Jeux asiatiques
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts
L'exploitation des terres rares coûte cher à la Chine