100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 16.03.2010 09h04
Un vice-Premier ministre chinois appelle à soutenir les labours de printemps

Le vice-Premier ministre chinois Hui Liangyu a demandé lundi aux gouvernements locaux de soutenir les labours de printemps afin d'assurer une bonne récolte cette année.

Lors d'une conférence nationale sur les labours de printemps, organisée par le Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement chinois) à Xiangfan, dans la province centrale du Hunan, Hui Liangyu a appelé à davantage d'efforts pour garantir une bonne récolte de céréales d'été et d'oléagineux, le froid, la pluie, la neige et la sécheresse ayant affecté les terres agricoles.

Après six années consécutives d'augmentation de la production céréalière et des revenus des agriculteurs, le vice-Premier ministre a appelé les autorités et gouvernements locaux à renforcer le contrôles des insectes et des maladies animales, à élargir la surface cultivée, à promouvoir la mise en place des technologies agricoles, à assurer l'approvisionnement en graines, en engrais, en pesticide et en carburant et à standardiser la production des denrées inclues dans le programme "panier de légumes", initié par le gouvernement et qui concerne la nourriture autre que les aliments de base.

Hui a fait appel à davantage d'efforts dans le reboisement, dans la lutte contre les incendies de forêt, dans la construction des infrastructures rurales et dans la création d'emplois pour les ouvriers migrants.

La production céréalière de la Chine a atteint 530,8 millions de tonnes en 2009, dépassant les 500 millions de tonnes pour une troisième année consécutive, indique le Bureau d'Etat des Statistiques.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Adoption de l'amendement à la Loi électorale
La Chine soutient totalement l'Accord de Copenhague
L'UE hausse le ton face au protectionnisme américain
La Chine doit-elle déplacer ailleurs le « Made in China » ?
Modèle ou pas, la Chine suit sa propre voie
Polémique en France après le passage dévastateur de la tempête Xynthia
Pourquoi l'Occident force-t-il la réévaluation du renminbi ?