100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 24.02.2010 13h49
La Chine dément tout lien entre le gouvernement et les cyber-attaques contre Google

La Chine a démenti mardi tout lien entre le gouvernement et les cyber-attaques contre Google et le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Qin Gang a déclaré que de telles accusations étaient "irresponsables et nourries d'arrières-pensées".

"La Chine s'oppose fermement aux accusations sans fondement portées par Google", a souligné le porte-parole à propos d'une déclaration de Google, le mois dernier, annonçant qu'il allait quitter le marché chinois, en raison d'attaques venant de la Chine contre ses services.

Les lois chinoises interdisent les cyber-attaques et le gouvernement chinois ne tolère pas les crimes sur l'Internet, a souligné le porte-parole, qui a ajouté que la Chine faisait bon accueil aux entreprises informatiques internationales pour développer leurs affaires en Chine en accord avec la loi.

"Il n'existe aucun obstacle entre ces entreprises et les administrations chinoises concernées", a poursuivi Qin Gang, "La position de la Chine sur le développement de l'Internet reste inchangée".

"Les entreprises étrangères qui opèrent sur Internet, comme toutes les autres sociétés installées en Chine, doivent respecter les lois chinoises et sa culture", a noté Qin Gang.

Il a également réfuté les accusations récentes de piratage formulées par Google contre deux institutions d'enseignement chinoises.

Le New York Times a publié récemment deux informations annonçant que les cyber-attaques lancées l'année dernière contre Google et d'autres entreprises américaines venaient de l'Université des Communications de Shanghai et de l'Ecole professionnelle de Lanxiang.

Ces deux institutions ont nié toute implication dans ces cyber-attaques.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : examen du « Rapport d'activités du gouvernement »
La Chine appelle les Etats-Unis à sauvegarder les relations bilatérales après la rencontre Obama-dalaï lama
Fin d'un déficit qui a duré une dizaine d'années
2010: une année de danse avec le tigre
Tibet : Mieux vaut constater les faits que parler
Quelle définition doit-on donner au terme « touriste chinois » ?
« La Chine en Afrique : les difficultés du système mondial »