100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 01.02.2010 10h38
La CCPPC proteste contre le plan de vente d'armes américain à Taïwan

Un responsable de la commission des affaires étrangères de la Conférence consultative politique du peuple chinois(CCPPC) a rendu public le 30 janvier son discours au sujet du plan de vente d'armes américain à Taïwan. Il a indiqué que les personnalités de tous les milieux de la CCPPC avaient exprimé une forte indignation et une ferme opposition à cet égard et accordé leur soutien résolu à la position du gouvernement chinois à ce sujet.

Ce responsable a ajouté que le 30 janvier, l'administration américaine avait annoncé son plan de vente d'armes sophistiquées à Taïwan malgrè la ferme opposition chinosie. Cet agissement erroné américain a violé grossièrement les trois communiqués conjoints sino-américains, notamment le communiqué du 18 août et constituait une grossière ingérence dans les affaires intérieures chinoises, dressant avec exprès des obstacles au développement pacifique des relations entre les deux rives du détroit de Taïwan.

Ce responsable a souligné qu'il existe une seule Chine dans le monde et que Taïwan fait partie composante de la Chine ; c'est un fait connu par toute la communauté internationale dont les Etats-Unis. Devant une bonne évolution de développement des relations entre les deux rives du détroit, les compatriotes des deux rives aspirent sincèrement à étendre les échanges et la coopération entre les deux rives et à créer une nouvelle situation favorable au développement pacifique de ces relations. Ce qui correspond aux intérêts communs du monde entier dont les Etats-Unis. Pourtant, dans ces circonstances, l'administration américaine est allée à l'encontre de ses engagements et pris une décision erronée en donnant un signe gravement erroné aux forces séparatistes de « l'indépendance de Taïwan», compromettant la paix et la stabilité au détroit de Taïwan voire dans la zone Asie-Pacifique. Nous ne pouvons nullement le tolérer.

Le responsable de la commission des Affaires étrangères de la CCPPC a finalement demandé à Washington d'observer ses engagements et de corriger sa décision erronée.

Source: CRI

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Beijing réduit les bureaux de liaison des gouvernements locaux
La corruption dans le football dans le collimateur des autorités chinoises
Les exportations chinoises profitent au monde entier
Tennis : une défaite au goût de victoire
Qui sont les gagnants dans le jugement de l' « affaire Clearstream »
Beijing, une ville globale
A qui la marque « Cabernet » ?