100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 01.02.2010 10h18
La Chine oeuvre pour l'application des huit nouvelles mesures de coopération sino-africaine

La Chine oeuvre pour l'application des huit nouvelles mesures visant à renforcer davantage la coopération entre la Chine et l'Afrique, pour qu'elles donnent des fruits le plus vite possible, a déclaré à Xinhua le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Zhai Jun.

M. Zhai, qui est à Addis Abeba pour assister au sommet de l'Union africaine (UA), a indiqué que la Chine accorde une grande attention aux appels des pays africains et veut que les peuples africains soient bénéficiaires de ces mesures annoncées par le Premier ministre chinois Wen Jiabao lors de la dernière conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine (Fococ), tenue en novembre dernier à Charm el-Cheikh, en Egypte.

En novembre 2006, lors du Sommet de Beijing du Focac, le président chinois Hu Jintao avait annoncé que la Chine prendrait huit mesures pour promouvoir la coopération pragmatique entre la Chine et l'Afrique et soutenir le développement des pays africains, rappelle-t-on.

Zhai Jun a fait savoir que de nombreux projets avaient été mis au point dans le cadre des huit nouvelles mesures, dont la réponse aux défis du changement climatique, l'assistance accordée à l'Afrique dans l'établissement des capacités financières, l'élargissement des échanges culturels et humains, le renforcement de la coopération scientifique, l'approfondissement de la coopération en matière d'agriculture, santé et éducation et l'exploration des ressources humaines entre la Chine et l'Afrique.

Les nouvelles mesures du gouvernement chinois ont été élaborées afin d'aider les pays africains à résoudre leurs difficultés actuelles et de promouvoir le développement durable du continent africain, a-t-il souligné.

Elles sont appelées à contribuer de manière significative au développement socio-économique africain, à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et sont propices à l'approfondissement de la coopération entre la Chine et l'Afrique et au développement du nouveau partenariat stratégique entre les deux côtés, a-t-il précisé.

Le diplomate chinois a affirmé que la Chine a attaché une grande importance à la mise en oeuvre de ces huit nouvelles mesures et que leur application sont en cours et se déroule parfaitement.

La Chine et les Etats africains assument tous les obligations relatives à la construction des pays et au développement socio- économique, et le renforcement de la coopération mutuelle facilitera l'apprentissage mutuel et atteindra l'objectif du développement commun, a-t-il ajouté.

La Chine continuera à oeuvrer pour promouvoir les échanges humains entre les deux parties, à consolider la coopération avec les pays africains dans les secteurs de l'éduction, de la science et des technologies, de la santé et de la culture, et à faciliter l'entente et l'amitié entre les peuples chinois et africain, a-t- il réitiéré.

Rappelant la récente tournée du ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi dans cinq pays africains, à savoir le Kenya, le Nigeria, le Sierra Leone, l'Algérie et le Maroc, M. Zhai a affirmé qu'il s'agissait d'une visite de "grand succès".

Grâce aux efforts des deux côtés, les relations sino-africaines ne cessent de s'approfondir etla coopération entre les deux parties est bien prometteuse, a-t-il affirmé.

Zhai Jun, arrivé mercredi à Addis-Abéba, la capitale de l'Ethiopie, devra prendre part au prochain sommet de l'UA prévu du 31 janvier au 2 février, en tant qu'observateur.

Le 14e sommet de l'UA se tiendra sous le thème "Technologies de l'Information et de la Communication en Afrique: Défis et perspectives pour le développement".

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de l'UA devront évaluer les progrès que le continent a réalisés dans le développement des TIC dans les années passées et élaborer des stratégies pour le développement futur de manière à combler le fossé numérique existant entre l'Afrique et d'autres régions du monde.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Beijing réduit les bureaux de liaison des gouvernements locaux
La corruption dans le football dans le collimateur des autorités chinoises
Les exportations chinoises profitent au monde entier
Tennis : une défaite au goût de victoire
Qui sont les gagnants dans le jugement de l' « affaire Clearstream »
Beijing, une ville globale
A qui la marque « Cabernet » ?