100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 01.02.2010 09h29
Vente d'armes américaines à Taiwan : la Chine ajourne des programmes militaires bilatéraux et sanctionne des sociétés

La Chine va ajourner les programmes militaires bilatéraux et les entretiens sur les problèmes de sécurité prévus avec les Etats-unis. Elle va également sanctionner certaines sociétés américaines en réponse à l'accord donné par le gouvernement américain à de nouvelles ventes d'armes de technologie avancée à Taiwan, annonce samedi 30 janvier le ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué de presse.

Selon ce document, la Chine a décidé de cesser partiellement les programmes d'échange entre les armées des deux pays de même que les consultations qui devaient se tenir prochainement au niveau des vice-ministres sur la sécurité stratégique, le contrôle des armements et la non-prolifération.

La Chine imposera également des sanctions aux sociétés américaines dont les produits figurent dans le programme de vente d'armes à Taiwan, ajoute le communiqué.

De source du ministère chinois des Affaires étrangères, la coopération sino-américaine sur les principaux problèmes régionaux et internationaux sera immanquablement affectée par cette vente d'armes.

La partie chinoise souligne que ces décisions résultent des ventes d'armes à Taiwan "qui ont gravement porté atteinte aux relations sino-américaines".

Le gouvernement américain a dévoilé vendredi ses plans de vente d'armes à Taiwan, dont des missiles Patriot, des hélicoptères Black Hawk et des dragueurs de mines. La Chine a immédiatement exprimé sa forte indignation dès que le gouvernement américain a informé le congrès de ses plans.

Le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, He Yafei, a convoqué samedi l'ambassadeur américain en Chine, Jon Huntsman, pour une rencontre d'urgence et a fait des protestations solennelles auprès de ce dernier.

Un tel acte est une grave violation des trois communiqués conjoints entre la Chine et les Etats-Unis, particulièrement le communiqué du "17 août", dans lequel les Etats-Unis ont promis de ne pas chercher à mener une politique à long terme de vente d'armes à Taiwan et de réduire progressivement leurs ventes d'armes à l'île.

Cependant, les Etats-Unis se sont récemment entêtés à appliquer la décision erronée de l'administration Bush de vendre des armes à Taiwan et ont pris des mesures protectionnistes à l'encontre de la Chine. "Ces actions ont gravement perturbé les relations sino-américaines," a-t-il jugé.

"Ce projet américain portera atteinte aux relations bilatérales, aura un impact négatif grave sur les échanges et la coopération bilatéraux dans les domaines importants et entraînera des conséquences que les deux parties ne souhaitent pas", a-t-il déploré.

Le problème de Taiwan concerne la souveraineté et l'intégrité territoriales de la Chine, les intérêts fondamentaux de la Chine ainsi que les sentiments nationaux du peuple chinois. "Il constitue toujours le problème le plus important et le plus sensible dans les relations sino-américaines," a-t-il affirmé.

Il a demandé aux Etats-Unis de "réaliser pleinement la gravité du problème, de révoquer la décision erronée de la vente d'armes à Taiwan et de cesser de vendre des armes à Taiwan".

"Sinon, les Etats-Unis devront assumer la responsabilité des graves conséquences qui en découleront", a-t-il fait savoir.

Qian Lihua, directeur du bureau des Affaires étrangères du ministère chinois de la Défense, a convoqué samedi l'attaché de défense américain de l'ambassade des Etats-Unis à Beijing pour faire une protestation solennelle.

"Les forces armées chinoises expriment leur plus forte indignation et condamnent fermement ce geste qui interfère grossièrement dans les affaires intérieures de la Chine et portent atteinte à la sécurité nationale de la Chine", a indiqué Qian Lihua lors d'une conférence de presse.

La décision américaine constitue également une grave violation des accords conclus entre les dirigeants des deux pays sur les relations sino-américaines découlant de la nouvelle conjoncture internationale, a-t-il ajouté.

"Cela va à l'encontre des principes énoncés dans le communiqué conjoint émis au cours de la visite en Chine du président Obama, en novembre dernier, précise Qian Lihua.

La décision américaine va exercer une influence négative sur les relations entre les deux pays et les deux armées. Elle va aussi porter gravement atteinte aux intérêts des Etats-Unis eux-mêmes, a-t-il souligné.

Les Etats-Unis ont réitéré à maintes reprises qu'ils adhéraient à la politique d'une seule Chine, qu'ils observaient les trois communiqués conjoints et soutenaient le développement pacifique des relations entre les deux rives du détroit de Taiwan.

"Malgré cela, les Etats-Unis reviennent sur leur parole et recommencent à vendre des armes à Taiwan", a déclaré Qian Lihua en ajoutant que cette intention sapait gravement les fondements politiques des relations entre les deux armées et érigeait de graves obstacles aux échanges militaires entre les deux parties.

Qian Lihua a instamment demandé aux Etats-Unis de respecter les intérêts et les problèmes qui tiennent le plus à coeur à la Chine, de respecter leurs engagements solennels concernant Taiwan, de revenir sur leur intention de vendre des armes à Taiwan et de cesser d'entretenir des relations militaires avec cette île de manière à ne pas provoquer davantage de dommages aux relations entre les deux pays et les deux armées et pour favoriser la paix et la stabilité entre les deux rives du détroit de Taiwan.

"Nous nous réservons le droit de prendre d'autres actions", a-t-il souligné.

"Nous ne reviendrons jamais en arrière ni ne ferons de compromis à ce sujet", a indiqué Huang Xueping, porte-parole du ministère chinois de la Défense, en soulignant que les forces armées chinoises s'opposeront fermement à toute initiative visant à détruire la souveraineté, la sécurité et l'intégrité territoriale de la Chine.

La Chine a décidé de suspendre les visites prévues entre les forces armées chinoises et américaines, a déclaré Huang Xueping.

Le Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois) et le Comité nationale de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC) ont également exprimé samedi leur forte indignation sur le projet américain de vente d'armes à Taiwan.

La Commission des Affaires étrangères du Comité permanent de l'APN et celle du Comité national de la CCPPC ont respectivement publié un communiqué, soulignant que tous les Chinois, quel que soit leur milieu social s'opposaient fermement à la vente d'armes par les Etats-Unis à Taiwan.

Selon le communiqué de la CCPPC, les relations entre les deux rives ont bien progressé récemment, ce qui répond aux intérêts de tous dans le monde entier, y compris celui les Etats-Unis.

Le projet de vente d'armes à Taiwan est un acte qui perturbe gravement le développement pacifique des relations entre les deux rives et porte atteinte à la paix et à la stabilité à travers le détroit de Taiwan, et plus largement, celles de la région Asie-Pacifique, a fait savoir la CCPPC.

Le Bureau des Affaires de Taiwan du Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement chinois) a déclaré samedi que le projet des Etats-Unis de vendre des armes à Taiwan violait leur engagement de soutenir un développement pacifique des relations entre la partie continentale de Chine et Taiwan.

La décision des Etats-Unis va à l'encontre d'un sain développement des relations entre les deux rives du détroit de Taiwan ainsi que des intérêts fondamentaux à long terme du peuple taiwanais, a indiqué un porte-parole du bureau.

La situation actuelle n'a pas été atteinte facilement et il faut donc lui attacher une grande valeur, a conclu le porte-parole.

En 2008, la Chine a réduit ses échanges militaires avec les Etats-Unis après l'accord de d'une fourniture, pour 6,5 milliards de dollars, d'armes à Taiwan, dont 30 hélicoptères d'attaque Apache et 330 missiles Patriot.

Yang Yi, un expert en stratégie de l'Université de la Défense nationale de Chine, a indiqué que la Chine devait maintenir une position ferme et qu'une modération dans les sanctions envers les Etats-Unis aiderait à maintenir une progression saine et continue des relations entre la Chine et les Etats-Unis au lieu de les affaiblir.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Beijing réduit les bureaux de liaison des gouvernements locaux
La corruption dans le football dans le collimateur des autorités chinoises
Les exportations chinoises profitent au monde entier
Tennis : une défaite au goût de victoire
Qui sont les gagnants dans le jugement de l' « affaire Clearstream »
Beijing, une ville globale
A qui la marque « Cabernet » ?