Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 28.01.2010 11h18
Zhou Yongkang appelle au maintien du développement et de la stabilité au Xinjiang

Zhou Yongkang, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a appelé mercredi à des préparatifs en vue d'une conférence centrale relative à la région autonome ouïgoure du Xinjiang (nord-ouest), afin d'y réaliser un développement rapide et une stabilité durable.

Zhou Yongkang a demandé aux autorités compétentes d'approfondir leurs études sur l'amélioration des conditions de vie de la population locale ainsi que sur l'égalité et l'unité ethniques dans la région.

Il a fait ces remarques mercredi lors d'une réunion préparatoire.

Depuis octobre dernier, plus de 500 fonctionnaires de 64 départements gouvernementaux ont été envoyés dans des bourgs, villages, postes de garde, écoles et entreprises du Xinjiang pour observer la situation et solliciter l'opinion du peuple.

Le Xinjiang est entré dans une "période de développement socio-économique rapide", caractérisée par "une montée de la puissance régionale et une augmentation des bénéfices pour tous les groupes ethniques", a jugé Zhou Yongkang.

"Toutefois, le développement du Xinjiang est confronté à bien des difficultés. L'émergence de nouveaux problèmes requiert des études en profondeur et une coopération de la part de toutes les parties concernées", a-t-il ajouté.

Les entreprises d'Etat sous autorité centrale sont appelées à investir au Xinjiang et à exploiter les ressources de la région de manière scientifique et raisonnable.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : les bénéfices des grandes entreprises industrielles en hausse de 49,4% pour les onze premiers mois
Huit touristes américains tués dans un accident de la route en Egypte
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher