100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 26.01.2010 16h52
Les prix de l'immobilier, l'une des préoccupations évoquées lors des « deux sessions » locales en Chine

Des sujets comme les prix immobiliers, les revenus et la lutte contre les gangs mafieux font désormais l'objet d'une attention particulière lors des sessions des assemblées populaires et des comités locaux de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), qui se sont ouvertes récemment. Plusieurs dirigeants locaux se sont également prononcés sur ces questions.

À un moment où les prix de l'immobilier dans les villes chinoises sont toujours en hausse, le sujet occupe les discussions de tous les milieux sociaux et constitue l'une des préoccupations majeures de la population.

« Beijing n'enrayera pas la hausse des prix immobiliers par un procédé administratif », a déclaré le maire de Beijing Guo Jinlong, dimanche 24 janvier, lors de la 3e session du XIe comité municipal de Beijing de la CCPPC. « Lorsque les prix des logements seront à un niveau bas, le gouvernement ne soutiendra pas le marché immobilier, de même que le gouvernement ne les limite pas lorsqu'ils sont hauts. Pour le gouvernement, il s'agit de bien faire ce qu'il dont il est en charge », a expliqué M. Guo.

« Mais Beijing va, selon la loi, enquêter sur les infractions aux lois et règlements et les sanctionner, comme l'occupation abusive des terrains, la conservation des appartements pour la spéculation, la surenchère des prix immobiliers, afin de contrôler la hausse rapide des prix immobiliers », a souligné M. Guo, lundi 25 janvier, en présentant le rapport d'activité du gouvernement lors de la cérémonie d'ouverture de l'assemblée populaire municipale de Beijing. Il s'agit des paroles publiques les plus fortes et les plus précises jamais prononcées à ce sujet par des hauts dirigeants de Beijing.

Qiu He, secrétaire général du comité du Parti pour la ville de Kunming, chef-lieu de la province du Yunnan, et membre permanent du Comité de l'assemblée populaire du Yunnan, a également donné une opinion ferme sur la question des prix immobiliers. « Les hauts prix immobiliers ont trait à la corruption, parce que des officiels servent de parapluie de protection des promoteurs », a-t-il dénoncé, le 17 janvier, lors de l'assemblée populaire municipale de Kunming.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine a construit son plus grand surperpétrolier
Chine : Trois responsables du football chinois entendus par la police
Les récentes remarques venant des Etats-Unis nuisent aux relations sino-américaines
« La liberté sur internet » et la diplomatie « Smart power »
Secours à Haïti sinistré : la Chine la plus rapide, les Etats-Unis les plus fortes et la France la plus nombreuse
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?